Dans les derniers jours du mercato estival, l’ambitieux club de Troyes a fait signer un international Espoirs sénégalais, Babacar Gueye. Cet attaquant de 19 ans n’a d’ailleurs rien à voir avec l’ancien buteur du FC Metz qui évolue aujourd’hui en Chine et il évoluait jusqu’alors à l’AS Dakar Sacré Cœur. Interrogé par nos soins, ce dernier nous explique comment il a atterri dans l’Aube. « C’est mon agent Yousfi Chokri qui s’occupe de moi depuis longtemps qui m’avait repéré à Dakar lors d’une détection. L’année passée, alors que je jouais pour Dakar Sacré-Cœur en première division sénégalaise, j’ai effectué un essai à Bastia qui s’est révélé concluant. Je m’étais même entrainé avec les pros de Fréderic Hantz, mais un accord n’avait pas pu être trouvé entre les clubs, car l’offre de Bastia était trop faible pour mon club formateur. Ensuite, mon agent a eu des contacts avec plusieurs clubs comme Red Bull de Salzbourg et l’OGC Nice qui m’avait supervisé à Dakar. Mais Troyes a été le plus réactif et je les remercie aujourd’hui de m’avoir bien accueilli durant mon stage et de m’avoir permis de signer ce premier contrat pro en Europe. »

Mis à l’essai durant plusieurs semaines, il a tapé dans l’œil de Jean-Marc Furlan qui a donc décidé de lui faire signer un contrat pro de deux ans. Un choix fort pour le coach troyen qui ne possédait pas dans son effectif un profil comme celui du Sénégalais. D’ailleurs, Gueye nous fait les présentations. « Je n’aime pas trop parler de moi, mais je ne peux pas cacher que ma taille (1m92) est un atout. Je suis puissant même si je dois encore sûrement prendre du muscle et de la masse physique. J’aime jouer en déviation pour mes coéquipiers. On dit souvent que je suis plutôt à l’aise techniquement malgré ma taille. J’aime le jeu aussi et surtout faire trembler les filets. »

Des débuts canons en CFA !

Arrivé du Sénégal cet été, Babacar Gueye est passé par la case CFA pour s’acclimater au championnat de France. Une aubaine pour l’équipe réserve du club aubois qui profite des talents de Gueye. En cinq matches, il a déjà délivré trois passes décisives et marqué trois buts dont un lob de 40 mètres face à la réserve de Sochaux. Des prestations qui n’ont bien évidemment pas échappé à Jean-Marc Furlan qui suit donc les pas de son protégé. Mais pas de quoi effrayer Gueye, qui assure ne pas se mettre de pression quant à ses débuts en pros. « Je m’entraine au quotidien avec les pros donc le coach me voit et me suis tous les jours, c’est aussi lui qui est à l’origine de ma signature. C’est vrai que sur mes premiers matches, je pense avoir fait un bon début. Mais je ne veux pas me contenter de cela et je dois continuer à travailler et à progresser jusqu’au jour où je mériterai de jouer en Ligue 2. C’est mon objectif, je travaille en étant patient. Je n’oublie pas qu’il y a 2 mois, j’étais encore au Sénégal… »

Une belle leçon de lucidité pour ce jeune sénégalais de 19 ans qui ne regrette pas le choix Troyes, bien au contraire. S’il n’a pas de plan de carrière, il souhaite bien évidemment franchir les paliers pour goûter à la Ligue 2 et plus si affinités. « J’espère avant tout franchir les paliers avec Troyes et jouer en L2 puis en L1 si le club monte. Ce que je souhaite, c’est goûter au plus haut niveau, je suis jeune et je pense avoir fait un bon choix avec Troyes pour progresser et il y a un projet de grandir avec ce club. » C’est tout le mal qu’on lui souhaite.