Au moment de faire leurs emplettes hivernales, les clubs de Ligue 1 sont nombreux à faire une halte par le rayon "attaquant". Vrai numéro 9, attaquant d’appoint ou polyvalent, il y en a pour tous les goûts et tous les styles. Le Paris Saint-Germain comme l’Olympique Lyonnais ou encore l’Olympique de Marseille vont chercher une doublure à leur avant-centre numéro un. D’autres clubs tricolores vont certainement aussi devoir composer avec la Coupe d’Afrique des Nations. Bref, autant dire que les attaquants seront comme toujours très demandés cet hiver. Comme l’an dernier où nous vous avions présenté quatre goleadors moins connus, Foot Mercato vous a concocté une petite sélection de quatre buteurs méconnus du grand public qui sont à suivre de près.

Deni Alar (Sturm Graz, 26 ans) : l’Autriche regorge de talents. Alar est l’un d’entre eux. Le joueur d’1m85 a fait toute sa carrière au pays où il est passé notamment par Leoben, Kapfenberger, le Rapid Vienne et enfin Sturm Graz. Un club où il est arrivé libre l’été dernier. Un joli coup d’autant que le footballeur âgé de 26 ans enchaîne les buts. Cette saison, celui qui manquait parfois de régularité en est à 14 réalisations en 22 matches toutes compétitions confondues, dont 13 en 19 matches de championnat. S’il a connu une période de moins bien durant la première partie de saison (il n’avait plus marqué entre le 22 octobre et le 17 décembre), le joueur sous contrat jusqu’en 2019 est le meilleur buteur du championnat autrichien.

Teemu Pukki (Brøndby, 26 ans) : il est Finlandais mais joue au Danemark. Teemu Pukki, ce joueur au drôle de nom, est le meilleur canonnier de la Superligaen danoise. En 20 apparitions en championnat, ce blond âgé de 26 ans a marqué 14 buts. Sur la scène européenne, il s’est aussi distingué en claquant 6 buts en 8 matches d’Europa League. Le buteur international finlandais en fin de contrat en 2018 possède un CV plutôt intéressant. Formé au pays au FC KooTeePee, il a ensuite rejoint le FC Séville où il a joué plus de 30 matches avec la réserve en deux ans (1 match avec les pros). Puis il a fait un passage à Helsinki, à Schalke où il a été en concurrence avec Huntelaar et Raul, et au Celtic avant de rejoindre Brøndby. Champion de Finlande (deux fois) et d’Ecosse, il est dans un temps fort de sa carrière à 26 ans.

Łukasz Teodorczyk (Anderlecht, 25 ans) : si l’OM est parti piocher chez nos voisins belges pour Michy Batshuayi puis pour son frère Aaron Leya Iseka, le club phocéen devrait également suivre le Polonais Teodorczyk. Ce dernier n’a pas tardé à se faire un nom. Vous le connaissez certainement puisqu’il est actuellement 4e dans notre classement des tops buteurs européens derrière Cavani, Aubameyang et Diego Costa. Prêté par le Dynamo Kiev, celui qui porte les couleurs d’Anderlecht cette saison multiplie les buts. En Jupiler League tout d’abord où il a trouvé la mire 13 fois en 18 matches. En Europa League ensuite avec 7 buts en 8 rencontres (5 en 6 matches de poules). Il est le deuxième meilleur buteur de la compétition pour le moment. Si Anderlecht peut lever son option d’achat, celui qui n’apprécie pas de parler à la presse est très courtisé. Séville, Liverpool et Benfica l’ont notamment supervisé récemment.

Nicolai Jørgensen (Feyenoord, 25 ans) : passé par Leverkusen, Kaiserslautern ou encore Copenhague où il a été deux fois champion national, ce géant d’1m90 est l’arme fatale de Feyenoord, leader d’Eredivisie cette saison. L’international danois né en 91 est le meilleur buteur du championnat hollandais avec 12 buts en 17 rencontres, soit un ratio d’un but toutes les 121 minutes. Il est devant Enes Unal (10 buts) au classement des buteurs. Au total, toutes compétitions confondues il en est à 16 buts en 26 rencontres (2 en 6 matches de Ligue Europa). Sous contrat jusqu’en 2021, cet élément polyvalent est capable de jouer en attaque comme en tant que milieu offensif. Un joueur à suivre à coup sûr !