Une page se tourne pour Evian-Thonon-Gaillard. Le club a été rétrogradé en CFA au terme d’une saison difficile. Pour l’attaquant Clarck Nsikulu, la pilule est forcément dure à avaler : « C’est difficile, j’ai quand même passé quatre ans et demi dans ce club. C’est assez compliqué, honnêtement je suis triste pour tous les salariés qui étaient au club et pour tous les supporters qui ne méritaient pas ça. J’aurais préféré que l’histoire se finisse d’une autre manière, mais c’est la vie qui a voulu ça. Voir le club tomber ainsi, c’est assez compliqué, ça me fait mal. C’est là que j’ai commencé, que j’ai fait mes premiers pas dans le monde professionnel. J’espère que le club s’en relèvera le plus vite possible », nous indique-t-il.

Mais pour l’attaquant, cette rétrogradation doit être synonyme de réflexion au sujet de son avenir puisqu’il est laissé libre de tout engagement. À 24 ans, le joueur sait que cette intersaison ne doit pas être prise à la légère, bien au contraire : « On a eu des réunions avec le club, on est laissé libre. Maintenant, j’ai envie de m’inscrire dans un projet, de réaliser une grosse saison. Je n’ai pas pu le faire la saison passée, je veux montrer que je n’ai rien perdu de mes qualités. Avec mon agent Nicolas Onissé, on étudie toutes les pistes, on a été sollicité par plusieurs clubs. J’essaierai de prendre une décision avant ce weekend pour attaquer la nouvelle semaine dans ce nouveau club », précise-t-il.

S’il n’a pas marqué en L2 la saison dernière, l’attaquant a tout de même déjà inscrit 8 buts depuis ses débuts dans le championnat de France de Ligue 1, et constituerait un renfort intéressant pour bien des clubs. Plutôt France ou étranger ? L’intéressé ne ferme encore aucune porte : « Je n’ai pas de priorité. C’est vrai que j’aimerais rester en France une année de plus, j’ai des pistes en Ligue 1, mais si les opportunités à l’étranger sont très intéressantes, avec un très bon projet, alors pourquoi pas tenter l’aventure ailleurs ! Mais c’est vrai que j’aimerais faire encore une saison en France », conclut le natif de Lille. Selon nos informations, en plus des pistes Gazélec Ajaccio et AC Ajaccio évoquées il y a quelques jours par L’Équipe, Nsikulu intéresse aussi Nantes, Guingamp, Zulte-Waregem, Fulham ou bien encore Blackburn. Libre, l’attaquant ne manque pas de prétendants. À lui de faire le bon choix.