Si le mercato des joueurs enflamme tous les six mois la planète football, celui des équipementiers est tout aussi intéressant. Nike, Adidas, Puma et à une moindre mesure Under Armour et Umbro se livrent à une bataille sans merci. Et comme pour les joueurs, on assiste à une sérieuse inflation pour les plus grands clubs européens. Ces derniers n’hésitent plus à faire monter les enchères, profitant notamment de la brèche ouverte il y a deux ans par Manchester United lors de son passage chez Adidas pour un contrat avoisinant le milliard d’euros sur 10 ans.

Puma n’est pas en reste et tente de jouer son va-tout au milieu des deux mastodontes que sont Adidas et Nike. L’équipementier allemand, propriété de Kering, le groupe mondial de luxe du milliardaire François Pinault qui détient notamment des parts dans le club allemand du Borussia Dortmund (par ailleurs équipé par Puma), nourrit de grandes ambitions dans le football et a d’ailleurs récupéré il y a quelques mois l’OM. Puma a de grandes ambitions pour le club phocéen et prépare d’ores et déjà une collection très complète pour la saison prochaine, bien plus riche que celle proposée cette saison pour son club phare, Arsenal.

Exit Arsenal pour Puma, le Milan AC dans le viseur

D’ailleurs, le club londonien se prépare à vivre ses derniers mois équipés de Puma. Selon nos informations, le contrat entre Puma et les Gunners, qui doit s’achever en juin 2019, ne sera pas renouvelé sauf énorme retournement de situation. Un autre équipementier, qui serait enclin à faire sérieusement augmenter le montant versé annuellement par Puma (33 M€ par an), est d’ailleurs déjà sur le coup pour récupérer le club coaché par Arsène Wenger.

La marque allemande, dont l’égérie n’est autre qu’Antoine Griezmann, n’est pas en reste et négocierait avec… le Milan AC. Bien qu’étant historiquement liée avec le Milan depuis plus de 20 ans et sous contrat jusqu’en 2019, la marque aux trois bandes a vu son contrat avec le club lombard résilié cette semaine. La nouvelle direction du Milan voulant intégrer de nouvelles recettes et un nouvel équipementier pour apporter un souffle nouveau au club. La collection du Milan 2017-18, qui devait être présentée dans les prochaines semaines aux revendeurs par adidas, a été purement et simplement annulée. Signe que l’histoire entre les deux partenaires historique est bel et bien terminée. Flairant la bonne affaire et souhaitant récupérer un nouveau club historique après l’OM, Puma s’est immédiatement positionné et négocierait déjà avec la direction du club italien. De quoi s’offrir un sacré lot de consolation après la perte probable d’Arsenal…