Depuis quelques temps, l’UEFA et la FIFA font fumer leurs cerveaux pour nous dénicher de nouvelles compétitions ou en réformer d’autres. L’instance dirigeante du football européen a ainsi créé la Nations League, tandis que l’organisation présidée par Gianni Infantino veut, quant à elle, élargir le cercle de participants à la Coupe du Monde et au Mondial des Clubs. Concernant ce deuxième point, la FIFA a clairement exposé ses intentions.

Actuellement, seules sept équipes, dont le vainqueur de la Ligue des Champions, ont le droit de jouer ce tournoi qui se déroule généralement en décembre. À partir de 2021, le nombre de clubs engagés pourrait passer à 24, comme cela était évoqué récemment. Aujourd’hui, Marca nous apprend que cette nouvelle mesure (à noter que le Mondial des Clubs se déroulerait tous les quatre ans) aurait reçu le feu vert des plus grandes écuries d’Europe (Real Madrid, FC Barcelone, Manchester United, Manchester City, PSG, Bayern Munich, Juventus).

Une qualification à 20 M€

Un "oui" qui a fait tiquer le président de l’UEFA, Alexander Ceferin, mais qui est largement compréhensible. En termes d’organisation, le futur Mondial des Clubs ferait la part belle aux clubs du Vieux continent puisque 12 formations seraient qualifiées. 2 représenteraient la confédération asiatique, autant pour l’Afrique et l’Amérique centrale et du Nord. Les écuries sud-américaines seraient au nombre de 4. 1 pour l’Océanie et le pays hôte de la compétition. Une répartition qui a de quoi satisfaire les Européens.

Marca ajoute en effet que les formations engagées toucheraient un énorme chèque uniquement grâce à leur qualification, à savoir un gain de 20 M€ ! Pour rappel, le journal espagnol indique que la dote promise actuellement aux écuries qualifiées est de 2 M€ environ. La réforme voulue par la FIFA, qui rapporterait 3 milliards d’euros de revenus, offrirait donc un sacré pactole à des clubs européens qui ne seraient plus obligés de remporter la LdC pour obtenir leur ticket d’entrée.