C’est donc sur un score fleuve que l’équipe de France U17 a remporté l’Euro de sa catégorie d’âge. En étrillant l’Allemagne en finale sur le score de 4-1, les Bleuets ont impressionné pour remporter ce trophée. Un sacre qui vient récompenser une génération encore méconnue, mais qui semble promise à un bel avenir. Foot Mercato vous propose de découvrir plus en détails quelques-unes de ses pépites en puissance. À noter que Bilal Boutobba n’a volontairement pas été placé dans cette liste, lui qui a déjà fait ses débuts en pro avec l’OM et qui a fait parler de lui.

- Odsonne Edouard (Attaquant/PSG) :

Difficile de ne pas commencer par l’avant-centre de cette équipe de France, véritable sensation dans ce tournoi. Avec 8 buts inscrits tout au long de la compétition, dont un retentissant triplé au cours de la finale, l’attaquant a crevé l’écran, se montrant aussi adroit dans le jeu que sur coup franc. Doté d’un gabarit assez imposant pour son âge, 1,83m pour 74 kg de muscles, celui qui a rejoint le PSG en 2011 n’a en réalité fait que confirmer sa belle saison au sein du club de la capitale, lui qui a fait vibrer les filets à 32 reprises en 27 matches. Et si ses deux Madjer durant cet Euro resteront célèbres, nul doute qu’il risque d’épater la galerie encore un petit moment.

- Luca Zidane (Gardien/Real Madrid) :

Évidemment, il est sans doute le nom le plus connu de cette équipe. Il faut dire que quand on s’appelle Zidane, on a forcément tous les regards braqués sur soi. Mais si la pression d’un tel patronyme aurait pu l’inhiber, le jeune gardien de but du Real Madrid a su voler de ses propres ailes pour régner en maître dans sa surface de réparation. Pas toujours très académique dans ses interventions, le fils de l’illustre meneur de jeu des Bleus a excellé au cours d’une séance de tirs au but mythique en demi-finale, avec une Panenka ratée certes, mais aussi et surtout trois arrêts pleins de sang-froid.

- Jeff Reine-Adelaïde (Milieu/RC Lens) :

Il a lui aussi été l’un des joueurs les plus en vue dans le tournoi. Le milieu offensif natif de Champigny-sur-Marne fait office d’authentique talent. C’est ainsi que ce beau gabarit a fait étalage de toutes ses qualités, entre percussion, capacité à prendre la profondeur, et vista. Et s’il a parfois manqué de finesse face au but, Adelaïde a bien marqué des points auprès des recruteurs. Ainsi, annoncé par le passé dans les petits papiers de la Juventus Turin, de l’Inter Milan, ou bien encore de Chelsea, l’une des plus belles promesses du RC Lens s’apprêterait à rejoindre Arsenal.

- Alec Georgen (Défenseur/PSG) :

Comptant pas moins de 14 capes avec cette équipe de France U17, Alec Georgen est l’un des hommes de base de cette jeune formation. Le natif de Clamart, latéral droit de son état, a brillé dans le tournoi, mais a livré sa prestation la plus aboutie en finale, auteur d’un match plein. Présent au PSG depuis 2011, il a disputé 25 matches avec les Rouge-et-Bleu cette saison, pour un total de 22 titularisations et 1 but. Évoluant avec les U17 mais aussi les U19 en club, Georgen trace sa route.

- Timothé Cognat (Milieu/OL) :

S’il n’y avait qu’un seul joueur de l’Olympique Lyonnais présent dans cet effectif, Cognat était néanmoins le capitaine du jeune groupe tricolore. Cadre parmi les cadres, l’indéboulonnable milieu de terrain a réalisé un tournoi plus qu’intéressant. Sans en faire des tonnes et ne tirant pas la couverture à lui dans un rôle de travailleur de l’ombre, le milieu défensif a joué juste, régulant le jeu de son équipe et se montrant d’une propreté à toute épreuve ballon au pied.