C’est désormais officiel, l’UEFA a communiqué le report de l’Euro 2020 à l’année 2021, en raison de la grave crise sanitaire qui touche le monde. L’épidémie de coronavirus a provoqué le gel de toutes les compétitions sportives à travers l’Europe et l’incertitude concernant la fin de cette triste période empêche pour le moment toute prévision à moyen et court terme. Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a donc officialisé le report de l’Euro 2020 et la suspension de la Ligue des champions pour une durée indéterminée, après une réunion avec les 55 membres de l’instance européenne, les représentants des ligues européennes, l’ECA (l’association des clubs européens) et la FIFpro (le syndicat des joueurs).

C’est lors de cette réunion que les décisions ont été prises et annoncées. Aleksander Ceferin s’est fendu d’un communiqué pour expliquer le processus qui a abouti à cela. Le voici dans son intégralité :

« Nous sommes à la tête d’un sport où vivent et respirent un grand nombre de personnes qui ont été abattues par cet adversaire invisible et rapide. C’est dans des moments comme ceux-ci que la communauté du football doit faire preuve de responsabilité, d’unité, de solidarité et d’altruisme. La santé des supporters, du personnel et des joueurs doit être notre priorité numéro un et dans cet esprit, l’UEFA a proposé une gamme d’options pour que les compétitions puissent se terminer cette saison en toute sécurité et je suis fier de la réponse de mes collègues du football européen. Il y avait un véritable esprit de coopération, chacun reconnaissant qu’il fallait sacrifier quelque chose pour obtenir le meilleur résultat.

Il était important que, en tant qu’organe directeur du football européen, l’UEFA mène le processus et fasse le plus grand sacrifice. Reporter l’EURO 2020 représente un coût énorme pour l’UEFA, mais nous ferons de notre mieux pour veiller à ce que le financement vital du football de base, du football féminin et du développement du football dans nos 55 pays ne soit pas affecté. La raison plutôt que le profit a été notre principe directeur pour prendre cette décision pour le bien du football européen dans son ensemble.

Le football est une force édifiante et puissante dans la société. L’idée de célébrer un festival paneuropéen de football dans des stades vides, avec des zones de supporters désertes pendant que le continent est assis à la maison dans l’isolement, est sans joie et nous ne pouvions pas l’accepter pour célébrer le 60e anniversaire de la compétition.

Je voudrais remercier l’Association des clubs européens, les ligues européennes et FIFPro Europe pour leur excellent travail aujourd’hui et pour leur coopération. Je tiens également à remercier du fond du cœur les 55 associations nationales, leurs présidents et secrétaires généraux et mes collègues du Comité exécutif pour leur soutien et leurs sages décisions. Les détails seront définis dans les semaines à venir, mais les principes de base ont été convenus et c’est un grand pas en avant. Nous avons tous montré que nous sommes des dirigeants responsables. Nous avons fait preuve de solidarité et d’unité. La raison plutôt que le profit. Nous y sommes parvenus aujourd’hui.

Je voudrais également remercier Alejandro Dominguez et CONMEBOL, qui ont accepté de déplacer la Copa America 2020 de CONMEBOL afin de suivre les recommandations émises par les organisations internationales de santé publique pour adopter des mesures extrêmes et suite au report de l’EURO 2020. Cela signifie que les clubs et les ligues en Europe auront le moins de perturbations possible dans la disponibilité de leurs joueurs. Ces efforts conjoints et surtout cette décision coordonnée et responsable, sont profondément appréciés par toute la communauté européenne du football.

Je tiens à remercier la FIFA et son président, Gianni Infantino, qui a indiqué qu’elle ferait tout ce qui est nécessaire pour faire fonctionner ce nouveau calendrier. Face à cette crise, le football a montré son meilleur côté avec de l’ouverture, de la solidarité et de la tolérance. »