« Oui, ça a été chaud. Ça existe toujours dans un vestiaire, et souvent après une défaite. Ça prouve qu’il y a eu une réaction, une action et un peu d’électricité ». Hier, en conférence de presse, le sélectionneur Laurent Blanc reconnaissait que l’ambiance avait été tendue mardi soir dans les vestiaires après la défaite de l’équipe de France contre la Suède (2-0). L’Équipe publie aujourd’hui la teneur des échanges qui ont eu lieu. Alou Diarra aurait été le premier à allumer la mèche.

Déçu du manque d’implication de ses partenaires à vocation offensive, le milieu défensif ne s’est pas privé pour le faire savoir. « Ce n’est pas normal », a-t-il lancé. En réaction à cette sortie, Samir Nasri, qui se sent visé, lui demande de rester correct dans ses propos. Mais ce n’est pas tout. Hatem Ben Arfa, qui s’occupait grâce à son téléphone portable, s’est fait reprendre de volée par le Président : « Hatem, tu n’as qu’à appeler ta famille pendant que tu y es ! », aurait-il lâché. Une pique que le pensionnaire de Newcastle n’a pas vraiment appréciée.

Il reproche alors au coach de l’avoir sorti alors qu’il y avait « plus nul » que lui sur le pré. Il va même jusqu’à proposer à Blanc de le renvoyer chez lui s’il ne le satisfait pas ! Ambiance. Apparemment, HBA ciblait encore une fois Nasri, dont les performances en demi-teinte et le statut cristalliseraient pas mal de tensions dans le groupe. Mais le milieu de Manchester City n’est pas le seul à avoir pris pour son grade. Philippe Mexès a également été vivement critiqué par Alain Boghossian pour son jaune évitable.

Le défenseur du Milan AC rétorquait que, si ses milieux de terrain l’avaient aidé, il n’aurait sans doute pas été obligé de commettre cette faute et n’aurait donc pas été averti... Des vérités ont été dites à Kiev. Et désormais, on attend de voir quelles seront les conséquences de ces échanges. Samir Nasri ne s’est ainsi pas entraîné hier, alors qu’il n’était pas sur la liste des blessés. Quant à Hatem Ben Arfa, ses mots durs devraient lui valoir de retrouver le banc contre l’Espagne. On a connu meilleure façon de préparer un match capital...