Le 17 octobre 2016, lorsqu’il est devenu l’heureux propriétaire de l’Olympique de Marseille, Frank McCourt avait fixé pour objectif principal de permettre au club phocéen de retrouver le goût de la Ligue des Champions. Moins de deux ans plus tard, l’OM peut faire bien plus. Qualifié pour la finale de la Ligue Europa, Marseille peut faire d’une pierre deux coups en étoffant son palmarès continental et en décrochant par la même occasion son ticket pour la coupe aux grandes oreilles version 2018/2019. Un constat qui fait jubiler McCourt.

« Je suis très excité. Vous savez, j’essaie de me retenir, mais c’est dur. (...) Cela faisait partie de notre projet mais, pour être honnête, c’est arrivé un peu plus vite qu’on ne le pensait », a-t-il confié dans un entretien accordé à La Provence. Une joie certaine que l’homme d’affaires américain espère encore plus grande aux alentours de 22h30 dans le meilleur des cas. Et pour que ce soit le cas, le patron de l’OM, qui ne souhaite pas trop interférer dans la préparation de ses hommes, a tout de même tenu à envoyer un message à ses troupes. Un message dans lequel il invite les hommes de Rudi Garcia à se dépasser mentalement.

L’appel au calme de McCourt aux supporters

« Nous devons continuer de faire ce qui nous a amenés jusqu’ici. Pour moi, il y a deux éléments à retenir. Le premier, pour tous les membres de l’équipe : ce ne sera pas à l’un d’eux de faire la différence tout seul, mais au collectif, dans son intégralité. Les joueurs doivent continuer à se faire confiance. La deuxième chose, c’est qu’ils aillent chercher au plus profond d’eux-mêmes ce supplément d’énergie et de volonté que chacun a en soi, qu’ils dépassent leurs limites et aillent au-delà de leurs possibilités. Ils n’ont pas besoin de moi pour leur dire ça, je sais qu’ils en sont capables et l’ont déjà fait régulièrement. Après, tout ce qui concerne la stratégie et la tactique appartient à Rudi (Garcia) ».

Enthousiaste, McCourt a également eu des mots pour les supporters marseillais. Séduit par l’engouement affiché dans la cité phocéenne et partout en France, le Bostonien n’oublie pas que cette finale est menacée de débordements en raison du conflit larvé entre l’OM et l’OL. « Merci ! Merci pour leur formidable soutien. Et maintenant, nous avons encore du travail à accomplir. Ils doivent prendre du plaisir avec ce match. Qu’ils sachent que nous ferons tout pour ramener la coupe à Marseille. Nous voulons que tout le monde soit heureux, et pour cela, il faut que tout le monde soit en sécurité. Cette soirée doit être une fête ». C’est dit !