Touché au genou et à la tête dans un choc avec son partenaire, Frank Kessié, lors de la rencontre de Ligue Europa disputée par l’AC Milan face au Betis (1-1), jeudi soir, le défenseur central argentin Mateo Musacchio a été contraint de laisser ses partenaires à la 82e minute, quittant la pelouse du stade Benito-Villamarín sur une civière, minerve autour du cou. Sur la touche, le coach lombard Genaro Gattuso faisait grise-mine, observant son infirmerie grossir à vue d’œil.

Bonaventura, Biglia, Kessié, Calhanoglu, Calabria, Higuain et donc Musacchio. Autant de noms qui ne devraient pas figurer sur la pelouse de San Siro, dimanche (20h30), lors du choc face à la Juventus. Ce soir, l’AC Milan a publié un communiqué sur l’état de son joueur, dans lequel il explique que « Mateo Musacchio avait souffert d’un traumatisme au genou droit, qui avait entraîné une lésion du ligament croisé postérieur, une blessure nécessitant un traitement conservateur d’une durée de 6 à 8 semaines. Les examens médicaux relatifs au traumatisme crânien concomitant ont été réalisés, avec des résultats négatifs, » a conclu le Milan.