Voulant se séparer des Girondins de Bordeaux, Nicolas de Tavernost et le groupe M6 cherchent d’éventuels investisseurs. Si l’homme d’affaires Joseph DaGrosa a déjà été approché, un nouveau nom provenant des États-Unis entre dans la danse pour racheter le club comme le rapporte Le Parisien. Il s’agit de Philip Anschutz, un magnat du pétole et des chemins de fer, qui dispose de la 31e fortune des États-Unis. Déjà actif dans le monde du sport, le propriétaire d’Anschutz Entertainment Group dispose déjà de parts au sein des Los Angeles Galaxy et du club suédois de Hammarby. Il est aussi à la tête de la franchise NBA des Los Angeles Lakers.

En cas d’investissement ou rachat des Girondins de Bordeaux, Philip Anschutz serait prêt à racheter le stade pour bénéficier de son exploitation commerciale. Détenu par la métropole bordelaise, le prix l’enceinte est estimée à 210 millions d’euros. Interrogé par
Sud Ouest, Nicolas de Tavernost a avoué l’importance d’un rachat partiel ou total du club bordelais : « On n’ira pas au-delà des investissements financiers actuels. On n’a ni la volonté, ni les moyens d’aller réinjecter massivement de l’argent dans le club. On a déjà supporté des déficits à l’extrême limite de ce que nous pouvons faire… On a toujours dit que si on trouvait un partenaire qui aide au développement, on est prêt à l’accueillir. »