Blessé avant le Mondial, Laurent Koscielny n’a pas pu prendre part à la plus prestigieuse des compétitions de football avec la France cet été. Un regret qui l’a poussé à confier qu’il espérait voir les Bleus perdent pendant la compétition. Alors que Didier Deschamps et Hugo Lloris ont déclaré ne pas lui en vouloir en conférence de presse, Florian Maurice, écarté de la Coupe du Monde 1998 par Aimé Jacquet, s’est exprimé sur ce cas au journal L’Équipe.

L’actuel responsable du recrutement à l’Olympique Lyonnais a confié comprendre ce qu’a traversé le joueur d’Arsenal. « Il a été honnête. Vous pensez que je rêvais que la France soit championne du monde alors que je n’y étais pas ? », a-t-il commencé, faisant référence à sa propre expérience. « C’est si frustrant. Quand tu es champion du monde, ta vie change tellement. La déception, tu ne peux pas l’évacuer comme ça. Vous croyez que je l’ai évacuée moi ? Six mois avant, tu es en équipe de France et six mois après, tu n’y es plus. C’est un véritable tremblement de terre. Laurent a eu une réaction humaine, car son monde s’est écroulé. Tout le monde pense comme ça. Ce serait malhonnête de dire l’inverse. Ceux qui lui tombent dessus aujourd’hui ne comprennent rien à sa frustration. Alors, qu’il le dise ouvertement, cela fait quoi de lui ? Un mauvais garçon ? Non, c’est un mec bien, un gars loyal. »