Au sortir de la victoire en Andorre mardi soir (0-4, éliminatoire Euro 2020), le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps est monté au créneau en conférence de presse pour défendre Kylian Mbappé (20 ans), cible des critiques après son match raté en Turquie (0-2) quelques jours plus tard. Pour le technicien, l’attaquant du Paris SG est jugé trop sévèrement, comme un certain Paul Pogba avant lui.

« Le premier malheureux, c’est lui. Il ne fait pas exprès, il ne réussit pas tout... J’ai l’impression qu’il est en train de vivre ce que Pogba a vécu pendant de très longs mois, voire années. On attend beaucoup de lui, il a eu une saison très longue durant laquelle il a été très performant. Il ne l’a pas été samedi, comme l’ensemble de l’équipe. Il a son amour propre. Il avait joué un peu à droite, un peu dans l’axe contre la Turquie. Pour les besoins de l’équipe, il a joué à gauche ce soir, il a été très performant. Il peut l’être partout », a-t-il expliqué. C’est dit.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10