Écarté de toutes les compétitions internationales majeures pour les quatre prochaines années, la Russie a, entre autres, été privée du Mondial 2022 au Qatar. Cependant, l’équipe russe de football pourra bien participer à l’Euro 2020, compétition dont l’une de ses villes est hôte (Saint-Petersbourg). Un constat qui a provoqué la colère de Sport Ireland, l’organisme supervisant le sport en Irlande.

« Sport Ireland a exprimé sa déception quant à l’interdiction totale de la participation de la Russie aux compétitions internationales suite à la découverte d’une manipulation à grande échelle des données fournies à l’Agence mondiale antidopage (AMA) par les autorités russes. (...) Alors que la décision de l’AMA inclut la Coupe du monde 2022 au Qatar, les Championnats d’Europe 2020, dont la Russie est l’un des pays hôtes, n’entrent pas dans le champ d’application des sanctions. (...) Qu’un pays qui a mis en place un régime de dopage systématique puisse encore accueillir l’un des plus grands événements sportifs du monde est troublant. Il faut clarifier le rôle que la Russie peut jouer. en ce qui concerne l’accueil de futurs événements internationaux, en particulier en ce qui concerne leur statut lorsqu’il s’agit de faire des offres pour des compétitions pendant la période d’exclusion », peut-on lire dans le communiqué.