Son accident avait ému la planète football. Le 21 janvier dernier, l’avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson chutait dans la Manche, provoquant le décès de ses deux occupants. Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur cette tragédie, avec la publication d’un nouveau rapport de l’Air Accidents Investigation Branch, relayé par de nombreux médias britanniques.

On apprend notamment que les deux hommes ont été exposés, dans le cockpit de l’avion, à des niveaux de monoxyde de carbone très élevés, et que les tests ont révélé que l’Argentin avait donc un taux de monoxyde de carbone énorme dans le sang (58%). « Une mauvaise fermeture de la cabine ou des fuites au niveau du chauffage et du système de ventilation peuvent permettre au gaz d’entrée dans la cabine », révèle le rapport en question. L’équipe d’investigation travaille désormais sur les raisons de cette présence de monoxyde de carbone à l’intérieur de l’appareil.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10