Il y a peu, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, mettait le feu au football français en pleine crise du coronavirus en proposant certaines mesures dans l’hypothèse où le championnat de France ne pourrait pas reprendre cette saison. Des propos qui n’étaient pas passés inaperçus et qui avaient provoqué une vive réaction de la part de son homologue marseillais, Jacques-Henri Eyraud. Une contre-attaque que JMA ne compte pas laissée impunie.

« Ce qui est déplacé, c’est le document publié par le JDD, la tribune de Eyraud. Les avocats vont attaquer en diffamation, c’est diffamatoire. Parce qu’on touche au président de l’OM qui m’a diffamé, vous me reprochez des choses qui sont la vérité ? Dans la vie, je suis arrivé dans le foot, je n’y connaissais rien, il y a 34 ans. J’essaie de faire en sorte d’apprendre là où je suis pas compétent et que l’intérêt général me préoccupe autant que l’intérêt particulier. On a voulu me faire passer pour quelqu’un qui veut que l’OL joue la Coupe d’Europe. Ce n’est pas acceptable. C’est ceux qui m’ont attaqué, y compris en diffamant, qui ont laissé penser qu’on était plus préoccupé par le classement de l’OL », a-t-il déclaré au micro de RMC Sport.