En clôture de la treizième journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille s’est imposé face à l’Olympique Lyonnais (2-1) prenant par la même occasion la deuxième place du championnat et reléguant son rival du soir, quatorzième, à six points. Cependant, si le spectacle était au rendez-vous, certains débordements aussi. Que ce soit des propos de Jean-Michel Aulas après la rencontre au comportement des supporters marseillais, la commission de discipline de la Ligue va se saisir du tout comme le rapporte l’Equipe.

On apprend que la sortie médiatique du président de l’OL, pointant du doigt les supporters marseillais qui ont caillassé le bus du club rhodanien, l’arbitre de la rencontre (Anthony Gauthier) et les jeunes ramasseurs de balles du stade, ne devrait déboucher sur aucune sanction. À l’inverse, les fumigènes qui ont arrêté le match en deuxième période et autres jets d’objets qui ont amené treize personnes à être interpellées ne passeront pas à travers les mailles du filet. Suite à ces actions, le club phocéen devrait s’en sortir avec une sanction dite "classique", à savoir une amende ou une fermeture (partielle ou ferme) d’une partie des tribunes. Cependant, le caillassage du bus lyonnais pourrait rester sans conséquences étant donné que l’acte à eu lieu sur la voie publique et donc en dehors du périmètre qu’est l’Orange Vélodrome. Néanmoins, un délégué de la Ligue était présent à bord et rédigera un rapport.