Au cours de son long entretien accordé à L’Équipe, Véronique Rabiot a évoqué la situation de son fils Adrien, placardisé au Paris SG parce qu’il ne veut pas prolonger son contrat qui expire en juin. La représentante du milieu international tricolore a également profité de cette tribune pour tailler le management de Thomas Tuchel et les privilèges de Neymar.

« Les règles ont changé au PSG. C’est comme arriver directement au Parc des Princes à 19 heures le jour d’un huitième de finale de Ligue des champions… C’est du bon coaching. Je veux bien si c’est ça du bon coaching ! C’est pour ça qu’on lui a fait sauter ses primes d’éthique. Il y a deux poids, deux mesures. Il y a des joueurs qui se loupent pour six minutes à cause de la sieste, et d’autres qui sont blessés mais qui peuvent aller faire la fête à l’autre bout du monde, au carnaval de Rio… », a-t-elle confié au quotidien sportif. Ambiance.