Les accusations de Bertrand Desplat n’ont pas du tout plu à Saïd Chabane. Ce matin, on apprenait de la LFP que le président de Guingamp s’était interrogé du bon déroulement de la rencontre entre Caen et Angers le week-end dernier (victoire du SCO 1-0). Après avoir entendu l’un de ses joueurs proche de certains Caennais, Desplat avait fait part de ses inquiétudes et de ses soupçons de match arrangé entre les deux équipes. Le club normand a déjà répondu à ce sujet et c’est au tour du président angevin de prendre la parole dans les colonnes de Ouest France.

« Ce sont des accusations inacceptables de la part de Guingamp qui remettent en cause notre intégrité. Elles jettent tout un discrédit par rapport à l’ensemble du football quand on sait aujourd’hui tous les enjeux d’une place dans un classement. C’est lamentable, lamentable. Mais quand vous êtes aux abois, vous vous raccrochez à ce que vous pouvez. Aujourd’hui, les joueurs se connaissent tous. Ils n’ont pas le droit de s’appeler entre eux ? Je n’ai pas encore parlé à mes joueurs. Essayer de rejeter la faute d’une éventuelle relégation sur les autres quand on n’a plus d’arguments, c’est dommage. Je ne comprends pas qu’on puisse remettre l’intégrité du club en cause. On est allé là-bas, on a tapé Caen et on est revenu avec une victoire pour notre 1000e match. Ça, c’est le plus important. Après, les films qu’ils se font entre eux, ce n’est pas notre problème. Il n’a qu’à gagner ses matches pour rester en Ligue 1 et ne pas trouver d’autres excuses. Mais qu’il ne tache pas notre réputation et notre intégrité. » La prochaine entrevue entre Chabane et Desplat risque d’être explosive.