En attendant l’arrivée de son nouveau propriétaire Marc Coucke en mars prochain, le RSC Anderlecht se prépare à vivre un mercato d’hiver très agité. Moins flamboyant cette saison, le champion de Belgique 2017 est actuellement troisième de Jupiler League avec 40 unités récoltées en 21 journées, soit treize de moins que le Club Bruges leader avec 53 points. Dernière de son groupe en Ligue des Champions, l’écurie belge compte beaucoup sur le marché des transferts hivernal pour se refaire la cerise et relancer la machine pour la deuxième partie de saison 2017-2018. Il devrait d’ailleurs y avoir pas mal de mouvements dans le sens des départs comme des arrivées.

Ainsi, plusieurs éléments sont susceptibles de plier bagage au cours de ce mois de janvier. Ils suivront la voie de Robert Beric (6 matches, 133 minutes). Le buteur slovène est déjà retourné à Saint-Etienne après même pas six mois passés en Belgique. Comme lui, Hamdi Harboui est sur le départ. Il devrait atterrir du côté de Zulte Waregem après ne pas avoir réussi à s’imposer au RSCA. Nicolae Stanciu a aussi des chances de s’en aller cet hiver. Acheté 7,8 M€ en 2016 au Steaua Bucarest, le milieu de terrain veut s’en aller comme il l’a confié dans la presse roumaine dimanche. Ses propos sont relayés par La Dernière Heure. « J’ai envie d’aller au Sparta Prague. Ce serait beau de pouvoir travailler avec Stramaccioni ». Selon la DH, un prêt serait l’option envisagée. Mais Anderlecht, qui a beaucoup misé sur lui et qui n’a pas encore reçu d’offre, ne compterait pas faire de cadeau.

Des mouvements à prévoir à Anderlecht

Son compatriote Alexandru Mihăiță Chipciu ne serait pas contre un départ non plus. Mais alors qu’il bénéficiait d’un bon de sortie, la porte ne serait plus ouverte pour l’ailier droit selon la presse belge suite à la blessure de Najar. Ce pépin ajouté à la blessure d’Onyekuru et aux différents départs devraient inciter les Mauves à recruter cet hiver. Selon L’avenir, Hein Vanhaezebrouck voudrait un défenseur central, un ailier droit, un ailier gauche et un attaquant pour concurrencer Teodorczyk. Concernant les postes offensifs, qui sont les dossiers prioritaires du mercato des Belges, plusieurs noms sont sortis du chapeau. Ceux de Landry Dimata (Wolfsbourg), que son club ne veut pas lâcher, Paciência (prêté par Porto à Setubal), qui ne fait pas l’unanimité au RSCA, ou encore Aleksandar Mitrovic, dont le prix a été fixé à 20 millions d’euros par Newcastle ce qui est trop élevé pour son ancien club, ont été avancés.

Mais toutes ces pistes sont compliquées aujourd’hui. C’est aussi le cas pour Marko Pjaca. Un joueur qui plaît à Anderlecht, qui envisage un prêt, mais pour qui la concurrence est féroce. En effet, le Zénit Saint-Pétersbourg et l’AS Monaco sont notamment intéressés. En défense centrale, les Mauves recherchent une doublure puisque le coach compte laisser à ce poste Leander Dendoncker, qui ne devrait pas bouger normalement cet hiver. Anderlecht, qui va a priori enregistrer le retour de Ganvoula qui était prêté à Malines, a donc du pain sur la planche cet hiver 2018. Un ultime mercato avant d’avoir un peu plus de moyens l’été prochain avec l’arrivée de son nouveau propriétaire.