« Gabigol ne reviendra plus ». A Bola et Record scellent à la une la fin de l’aventure de Gabriel Barbosa (21 ans) à Benfica. Selon le quotidien portugais, l’attaquant, prêté par l’Inter Milan cet été avec une option d’achat fixée à 25 M€, a été autorisé à rater la reprise de l’entraînement, fixée à ce mercredi, par la direction du club lisboète, lui permettant ainsi de gérer la question de son avenir.

Après avoir offert 155 minutes de jeu à l’international auriverde (4 sélections, 2 réalisations) toutes compétitions confondues, le SLB a décidé de ne pas le conserver pour le second semestre de la saison. Son seul but, inscrit en Coupe du Portugal sur la pelouse d’Olhanense (0-1), n’aura pas suffi à convaincre Rui Vitoria de miser sur lui durablement, Jonas (33 ans) s’étant révélé indispensable, avec 18 pions inscrits en 15 matches.

L’Inter Milan constate les dégâts...

C’est donc « sans gloire » que le champion olympique 2016 quittera la capitale portugaise. Les médias locaux parlent évidemment de flop et évoquent les possibilités s’offrant au prometteur attaquant pour rebondir. Et visiblement, la relance de Gabigol passera par le Brésil. São Paulo et Santos seraient notamment au coude-à-coude pour le rapatrier d’ici la fin du mois de janvier. Nommé pour le titre de Bidon d’Or 2017 (pire footballeur étranger de Serie A), le buteur, accompagné de ses proches et de ses représentants, est actuellement au pays pour discuter avec les divers candidats.

Dans la ligne de mire de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, l’Inter Milan, qui n’avait pas hésité à miser 30 M€ pour enrôler à l’été 2016, ne peut que constater l’étendue des dégâts. Sa valeur marchande a fondu comme neige au soleil. Et puisque son contrat court jusqu’en juin 2021, les Nerazzurri vont devoir patienter qu’il retrouve ses sensations de buteur pour le récupérer ou tenter de le vendre au mieux pour limiter la catastrophe industrielle. Comme à Benfica, la déception est grande à Milan, où on l’attendait comme le nouveau Ronaldo...