Son transfert à l’Atlético de Madrid fait énormément parler. Bien qu’il ait défendu les couleurs rojiblancas lors de ses premiers pas en tant que footballeur, avant de rejoindre Getafe, puis le voisin et ennemi juré merengue, Alvaro Morata n’était pas désiré par tous les supporters colchoneros. Lors du match entre l’Atlético et Getafe samedi dernier, la tribune sud du stade où est situé le Frente Atlético a lancé, à plusieurs reprises, des chants contre l’attaquant espagnol, à cause de son passé. D’autres supporters ont eux sifflé ces chants, affichant leur soutien au joueur, tout comme Diego Simeone qui a demandé du calme aux supporters en question pendant la rencontre.

Forcément, lors de cette présentation qui n’était d’ailleurs pas ouverte au public et seulement réservée aux médias, dans un auditorium du Wanda Metropolitano rempli, des questions sur son arrivée et son choix lui ont été posées. « Je vais être sincère, la situation était très simple, j’ai vécu des mois compliqués, plein de choses (des clubs, NDLR) sont venues, mais tout s’est arrêté quand mon agent m’a dit que cette possibilité de rejoindre l’Atlético existait, et maintenant je suis là, c’est très beau », a-t-il d’abord lancé.

Diego Simeone a joué un rôle important

« Je n’ai pas à expliquer ce que je sens, si je suis ici c’est parce que je veux être ici. J’ai eu la possibilité de venir, par le passé j’ai donné ma parole que quand je pourrais revenir je reviendrais, maintenant je dois parler sur le terrain. Ce qui est le plus important c’est que je sois là, je suis arrivé hier, j’ai signé hier, je sens que je fais partie de ce club à nouveau depuis quelques semaines. Je n’ai pas l’impression d’être nouveau, les coéquipiers m’ont écrit, ont fait en sorte que je fasse partie de l’équipe, je suis très content et fier », a-t-il ajouté.

« Il (Diego Simeone, NDLR) n’a pas eu besoin de me convaincre, il sait qu’à cause des circonstances de la vie, le destin était que je sois là, je ne pouvais plus attendre de m’entraîner sous ses ordres, je le remercie parce que je sais qu’il a eu un rôle dans mon arrivée. Ce qu’il m’avait dit lors d’un derby ? Je garde ça pour nous, c’est plus beau, je suis assis ici donc si tu as un peu d’intuition, tu peux imaginer ce qu’il m’a dit », a conclu le nouveau numéro 22 colchonero. On attend maintenant de voir le natif de Madrid défendre ses nouvelles couleurs sur le terrain, et tout porte à croire qu’il sera disponible pour le match de Liga du week-end face au Betis.