« Il est impossible de ne pas dépendre de Lionel Messi. » Quelques minutes après le succès du FC Barcelone face au Celta (3-1), Ernesto Valverde ne pouvait nier l’évidence. Titularisé sur le front de l’attaque catalane avec Antoine Griezmann et Ansu Fati, l’attaquant argentin a enlevé une belle épine du pied à son entraîneur. Auteur d’un triplé, dont deux magnifiques coups-francs, La Pulga a ramené les siens vers des eaux plus calmes. Car la dernière semaine des Blaugranas ne fut pas la plus clinquante de son histoire, loin s’en faut...

Entre un revers cuisant face à Levante (3-1) et un nul décevant en Ligue des champions face au Slavia Prague (0-0), le Barça n’appréhendait pas son rendez-vous face au Celta en toute sérénité. Mais quand on possède un génie dans son équipe, un coup de baguette magique peut suffire à illuminer une rencontre... Mais samedi soir, le Camp Nou a été gâté, avec deux éclairs de génie estampillés Messi. En inscrivant un triplé, l’international argentin rejoint Cristiano Ronaldo avec trente-quatre triplés inscrits en Liga.

Lionel Messi sauveur du Barça

Encore un record qui restera gravé dans le marbre du championnat espagnol... Conscient que son meilleur joueur lui a évité bien des maux de tête, Valverde ne pouvait que s’incliner face au génie de la star argentine. « Si il jouait dans une autre équipe, elle dépendrait aussi de lui. Il a débloqué la situation quand nous n’étions pas bien en première période. En seconde nous avons eu plus d’opportunités. Il a été décisif et cela nous a rassurés. C’est un avantage que nous avons et les adversaires le craignent. Cela a contribué à notre succès, mais c’est la victoire de toute l’équipe, » a ainsi analysé le technicien espagnol.

Un éclairage qui met en exergue une nouvelle fois toute l’importance de La Pulga pour le Barça. Grâce à ce triplé, Lionel Messi colle aux basques de Karim Benzema au classement des meilleurs buteurs de la Liga (huit réalisations, neuf pour Benzema). Plus que son triplé, Messi arrive à masquer les carences collectives et individuelles de son équipe par ses fulgurances. Sans se montrer flamboyants, les Blaugranas ont repris la tête de la Liga, mais restent plus que jamais sous la menace du Real Madrid. Sans son virtuose argentin, pas sûr que ce scénario soit si reluisant...