Avec un Luis Suarez qui ne reviendra pas avant le mois de mai suite à sa blessure au genou et sans véritable neuf sur le banc de touche, le FC Barcelone était face à un dilemme de taille : faut-il recruter un attaquant de pointe cet hiver ? Alors que les noms commencent à pulluler dans la presse catalane, on apprend via le média catalan TV3 que Quique Setién a bien expliqué à ses dirigeants qu’une arrivée est nécessaire à ce poste. Et les dernières informations publiées un peu partout en Espagne vont aussi dans le sens d’une arrivée d’ici le 31 janvier au soir. À dix jours de la fin du mercato, Eric Abidal et compagnie vont donc devoir activer leurs réseaux, tout en sachant que le budget barcelonais reste limité.

De nombreux noms sont sortis dans les médias depuis la blessure de l’Uruguayen, à l’image de Christian Stuani (Girona), Timo Werner (RB Leipzig), Chimy Avila (Osasuna), Olivier Giroud (Chelsea), Victor Osimhen (LOSC) ou Kevin Gameiro (Valence). Une chose est sûre si on se fie à la presse espagnole, le FC Barcelone ne veut pas d’un KP Boateng bis et recrutera un joueur de qualité. Mieux, Marca et Sky Italia affirment que les dirigeants barcelonais ont déjà une piste prioritaire.

Une opération compliquée financièrement

Il s’agit de Rodrigo Moreno, l’attaquant international espagnol de Valence. Le média explique que le Barça discute avec Jorge Mendes, l’agent de l’ancien de Benfica qui a ses entrées à Valence, et qu’un échange de joueurs pourrait avoir lieu pour faciliter l’opération. Les deux clubs s’étaient déjà échangés des cartes l’été dernier avec le deal Neto-Cillessen. Le journal espagnol de son côté ne donne pas plus de détails sur les modalités d’un éventuel transfert, mais précise que Valence attendrait 60 millions d’euros pour sa référence offensive, qui était à deux doigts de signer à l’Atlético de Madrid l’été dernier.

Superdeporte explique que c’est Setién qui serait à l’origine de cette piste, puisque l’attaquant de 28 ans lui plaît beaucoup et est totalement compatible avec son style de jeu. L’international espagnol est effectivement capable de jouer en pointe comme sur un côté, et est tout aussi à l’aise dans le rôle de finisseur comme dans celui de dernier passeur. Il totalise 4 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison. Le feuilleton ne fait que commencer !