Une gifle à effacer. Accroché par Villarreal le week-end dernier en Liga (1-1), l’Atlético de Madrid avait fait le déplacement en Allemagne en milieu de semaine pour affronter le Borussia Dortmund en Ligue des Champions. Et finalement, la formation madrilène était revenue en Espagne avec une lourde valise, encaissant un 4-0 mercredi soir. Alors forcement, la réaction des Colchoneros était attendue ce samedi soir lors de la réception de la Real Sociedad pour le compte de la 10e journée. En face, le club basque restait sur un nul contre Girona (0-0) après une victoire sur la pelouse de l’Athletic Bilbao (1-3). Pour cette partie, Diego Simeone conservait son 4-4-2 mais changeait quatre joueurs : Arias, Savic, Correa et Rodri étaient titulaires après la rencontre de C1. De l’autre côté, Asier Garitano changeait trois joueurs puisque Sangalli, Zurutuza et Willian José étaient eux aussi alignés d’entrée.

Devant leur public, les Colchoneros prenaient rapidement possession du ballon et installaient leur jeu. Dès la 9e minute, Griezmann s’échappait et trouvait la barre transversale sur un lob mais un hors-jeu était signalé. Les locaux continuaient leur travail et Correa trouvait Moya sur son chemin (15e). Juste avant l’heure de jeu, les hommes de Diego Simeone se procuraient une énorme occasion. Servi par Arias, Griezmann contrôlait le ballon avant d’enchaîner avec une reprise acrobatique mais c’était au-dessus (25e). Les visiteurs réagissaient derrière et Pardo ne trouvait pas le cadre sur une frappe puissante (31e). Et alors que les deux formations allaient regagner les vestiaires dos à dos, les Colchoneros ouvraient la marque quelques secondes avant la pause. Trouvé côté droit, Correa se retournait pour rentrer dans la surface et servir Godin. Le capitaine madrilène marquait ensuite avec l’aide du poteau (45e, 1-0). Les locaux étaient donc devant après 45 minutes.

Filipe Luis régale le public madrilène !

Après une première période poussive, les Colchoneros revenaient sur la pelouse mais sans Lucas Hernandez. Suite à une petite blessure musculaire, le champion du Monde était remplacé, par précaution, par Filipe Luis à la pause. Un choix plus que payant pour Diego Simeone, puisque l’international brésilien doublait la mise juste après l’heure de jeu. Après le premier changement d’Asier Garitano (Ramirez à la place de Zurutuza, 60e), le latéral gauche envoyait le ballon dans la lucarne d’une magnifique frappe du pied droit (61e, 2-0). Un but sublime inscrit par le gaucher Filipe Luis. Malgré ce break, les Colchoneros en voulaient plus et Diego Costa avait l’opportunité d’enfoncer le clou. Lancé dans le dos de la défense, l’attaquant espagnol éliminait Elustondo mais butait ensuite sur Moya (67e).

Pour relancer son équipe, Asier Garitano réalisait ses deux autres changements, Jimenez prenant la place de Willian José (68e) et Sangalli laissant la sienne à Januzaj (81e). Les changements se multipliaient mais les occasions se faisaient de plus en plus rares, les Colchoneros n’approchant plus la surface adverse et les Txuri-urdin ne trouvant pas la solution. Voyant son équipe gérer cette avance, Diego Simone faisait tourner son effectif puisque Lemar remplaçait Correa (82e). Après une première période poussive et un deuxième acte bien géré, les Colchoneros s’imposaient donc sur le score de 2-0. Une belle réaction après la défaite contre le BvB mais surtout un succès qui leur permet de prendre provisoirement la tête de la Liga (20 points) en attendant le Clasico entre le FC Barcelone (2e, 18 pts) et le Real Madrid (8e, 14 pts).