Le 15 septembre dernier, le FC Barcelone dominait la Real Sociedad (2-1) dans le cadre de la 4e journée de Liga. Depuis, le champion d’Espagne n’a plus gagné une seule rencontre en championnat, s’inclinant à une reprise et enregistrant trois matches nuls, dont le dernier face à Valence avant la trêve. Une réaction était donc attendue ce samedi soir face au FC Séville (9e levée), d’autant plus que le Real Madrid s’est incliné face à Levante (1-2) et que l’Atlético a été tenu en échec par Villarreal (1-1). Mais en face, la formation andalouse se présentait en totale confiance, avec une série quatre victoires de rang en Liga. Pour ce match, Ernesto Valverde s’appuyait sur un 4-3-3 avec son trio Messi-Suarez-Coutinho devant. Lenglet était titulaire en défense centrale contre son ancien club. Côté sévillan, Pablo Machin optait pour un 3-5-2 avec le duo Silva-Ben Yedder en attaque, très en forme en ce début de saison (12 buts à deux deux).

Et les supporters barcelonais ne devaient pas être en retard aujourd’hui au Camp Nou. Car après seulement deux minutes de jeu, les Blaugranas trouvaient déjà la faille ! Après une belle circulation de balle entre Semedo, Suarez et Messi, Coutinho était servi dans la surface par l’Argentin et envoyait le ballon dans la lucarne de Vaclik (2e, 1-0). Surpris pas cette ouverture du score, les Andalous réagissaient par l’intermédiaire d’Arana, dont la frappe s’écrasait sur le poteau de Ter Stegen (6e). De leur côté, les hommes d’Ernesto Valverde continuaient leur travail et Messi butait sur la défense adverse (9e), avant de lui aussi trouver le chemin des filets. Suite à une mauvaise passe en retrait de Navas, Coutinho lançait « La Pulga » dans la profondeur qui se mettait sur son pied gauche pour placer le ballon dans le petit filet (13e, 2-0). Mais l’euphorie catalane allait vite retomber...

Dans un duel avec Franco Vazquez, Messi retombait sur son bras et souffrait (17e). Malgré l’intervention du staff médical, le capitaine catalan devait laisser sa place à Dembélé dix minutes plus tard (27e). Le Français s’illustrait derrière mais croisait trop sa frappe (39e). Derrière, l’arbitre de la rencontre ne faisait pas appel à la VAR pour une faute de Carriço sur Suarez (42e). L’Uruguayen essayait cependant d’aggraver la marque, en vain (45e). Peu en vue dans ce premier acte, les hommes de Pablo Machin se procuraient finalement une opportunité avant la pause. Servi par Jesus Navas, Sarbia se jetait pour mettre son pied mais trouvait le petit filet extérieur (45e+1). De l’autre côté du terrain, Rakitic, décalé par Dembélé, manquait son ballon piqué devant Vaclik (45e+3). Après un premier acte mouvementé, le Barça regagnait donc les vestiaires avec deux buts d’avance (2-0), mais sans Lionel Messi.

Ter Stegen fait le show !

Au retour des vestiaires, les Blaugranas revenaient sur la pelouse avec les mêmes intentions. Toujours en quête de son but, Suarez, très actif durant toute la partie, tentait encore une fois sa chance mais trouvait le poteau de Vaclik (54e). Quelques instants plus tard, la VAR n’intervenait pas non plus pour une main d’Alba sur un centre de Navas (57e). Peu sollicité depuis le début de la rencontre, Ter Stegen allait ensuite débuter son festival. Le portier allemand sortait en effet une double parade exceptionnelle sur une tête d’André Silva et une frappe à bout portant de Franco Vazquez (61e). Des arrêts importants d’autant plus que Suarez obtenait ensuite un penalty pour une faute de Vaclik. L’international uruguayen ne tremblait pas et transformait lui-même ce penalty (63e, 3-0). Mais le Barça allait finalement flancher.

Après une première tentative de Ben Yedder (67e) ou encore une contre-attaque mal aboutie (75e), le FC Séville réduisait finalement l’écart. Pas attaqué à l’entrée de la surface barcelonaise, Sarabia armait une belle frappe que Lenglet déviait légèrement de la tête. Le ballon terminait finalement au fond des filets de Ter Stegen (79e, 3-1). Coutinho tentait de réagir derrière pour le Barça mais Vaclik remportait son duel (83e), tout comme Ter Stegen de l’autre côté. Déjà décisif quelques minutes auparavant, le gardien allemand réalisait encore une fois une double-parade monumentale devant Sarabia et Ben Yedder. Grandiose (86e). Sur l’action suivante, Rakitic enfonçait même le clou d’une belle reprise de volée croisée (88e, 4-1). En toute fin de rencontre, Luis Muriel marquait finalement le deuxième but sévillan sur un service de Ben Yedder (90e+1, 4-2). Devant son public, le FC Barcelone s’imposait donc sur le score de 4-2 dans ce choc de la 9e journée et retrouvait le goût de la victoire avant de défier l’Inter en Ligue des Champions et le Real Madrid pour le Clasico.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.