Depuis le début de saison, Marco Asensio (22 ans) est loin de jouer les premiers rôles au Real Madrid. Titularisé à seulement neuf reprises en championnat, l’international espagnol, qui sortait d’un exercice 2017/2018 très prometteur, ne parvient pas à franchir un cap. Dès lors, quand les critiques sur le jeu madrilène ont pointé le bout de leur nez, l’ancien pensionnaire de Majorque n’a pas hésité à rejeter publiquement la faute sur des éléments de l’effectif censés incarner le rôle de cadre. Une sortie médiatique qui a forcément fait beaucoup jaser de l’autre côté des Pyrénées.

Face à ce battage médiatique important, Asensio a voulu rectifier le tir très rapidement, dans un entretien accordé à Marca. Et comme souvent dans ces cas-là, l’excuse de la mauvaise interprétation a été brandie. « Je pense que tout a été mal interprété. Au final, ce qui resté, c’est le titre "je n’ai pas à tenir la baraque". Mais à aucun moment j’ai dit ça. Bien entendu que je veux tirer l’équipe vers le haut avec mes coéquipiers, mais ça a été mal interprété pour créer un débat. Je ne sais pas pourquoi. La seule chose que j’ai dite, c’est que je respecte les rôles de chacun au sein de l’équipe, les statuts qui existent. j’essaierai toujours d’aider au maximum et je veux démontrer durant cette troisième saison (à Madrid) toute l’ambition que j’ai ».

Ambitieux, Asensio ne veut toutefois pas qu’il soit comparé à l’ancien serial buteur de la maison blanche, Cristiano Ronaldo. « Ça dépend des attentes. Je ne peux pas marquer trois buts par match pour l’équipe, c’est évident. Je sais qu’il y a des attentes, et j’ai envie de devenir ce joueur si important pour le Real Madrid. Je veux triompher ici ». Et ce, même si les Merengues recrutent du lourd pour le secteur offensif ? « C’est possible (qu’un renfort de poids arrive), mais je ne connais pas les intentions du Real Madrid. À la fin de la saison, nous étudierons les choses. Tout dépendra des titres remportés, du ressenti du Real Madrid. Je ne reçois aucune offre, il y a mon agent pour ça, mais je ne pense qu’à triompher au Real Madrid et y rester. » C’est dit !