Trois matches sans inscrire le moindre but. En temps normal, ce petit passage à vide de Cristiano Ronaldo (26 ans) pourrait inquiéter le Real Madrid. D’autant qu’il s’agit déjà de sa deuxième série négative de ce genre cette saison (et il en est tout de même à 9 réalisations en 12 apparitions toutes compétitions confondues). Pourtant, en début de saison, le Portugais avait indiqué qu’il était secrètement candidat à battre son propre record de buts en une saison de Liga (41 en 2010/11). « Rien n’est impossible en football. Nous allons voir ce qui se passe les prochaines années. Personne ne sait si quelqu’un, ou peut-être moi, pourra battre ce total. On verra », avait-il lancé.

Mais que la Casa Blanca se rassure, le Portugais compense son manque d’efficacité par un sens du collectif qu’on ne lui connaissait pas outre mesure. En dix matches toutes compétitions confondues (douze si l’on compte la Supercoupe d’Espagne), l’international lusitanien a délivré sept passes décisives. La plus marquante, il l’a offerte samedi contre le Betis Séville (4-1, 8e journée de Liga) à Gonzalo Higuain pour l’ouverture du score alors qu’il aurait pu marquer en solitaire. Son coach José Mourinho apprécie cette version solidaire d’un CR7 qui nous avait habitués à un égoïsme exacerbé.

« Il ne marque pas mais l’équipe si. Ce n’est pas un problème. J’aime ce Cristiano intelligent et solidaire. Pour moi, c’est très bien », a-t-il expliqué hier en conférence de presse. Une pensée qu’il avait déjà expliquée il y a quelques jours. « Karim et Gonzalo sont des joueurs complètement différents, et pour cette raison, il faut que celui qui joue avec eux sache penser le jeu de manières différentes. J’aime comment joue Cristiano, sans les éclairs du buteur, mais avec un apport collectif important à l’équipe », analysait-il.

Décisif même lorsqu’il est moins bien...

Il est vrai que l’ancien Mancunien a jusqu’ici parfaitement su s’adapter aux styles de ses deux attaquants, combinant à l’envi avec un Benzema facile techniquement ou lisant parfaitement les appels d’un Higuain jamais aussi fort que lorsqu’il prend la profondeur. The Special One sous-entendait d’ailleurs ce mardi que l’élargissement de sa palette serait bénéfique à tout le club merengue. « Il a gagné le Soulier d’Or européen, il a été Pichihi. Peut-être qu’en fin de saison il gagnera des trophées plus importants », a-t-il lancé.

Alors bien évidemment, tout n’est pas parfait dans les copies du natif de Funchal. Mais en se montrant plus collectif, sa relation avec Marcelo est par exemple l’un des points forts du onze merengue, ce dernier parvient à traverser au mieux une phase dans laquelle il n’est pas au mieux physiquement. Ce mercredi, il s’est d’ailleurs entraîné à l’écart du groupe. Nul doute qu’il sera préservé en vue du choc de ce week-end face aux nouveaux riches de Malaga.

Après s’être rendu indispensable par ses nombreux buts lors de ses deux premiers exercices, Cristiano Ronaldo a su se rendre incontournable par ses passes. Les temps changent et il nous avait prévenus. « Je veux donner le meilleur de moi-même et essayer de gagner des titres, ce pour quoi nous travaillons », avait-il confié avant même le début de cette saison. Telle est la recette pour en finir avec l’hégémonie du FC Barcelone en Espagne et en Europe ? réponse en fin de saison...