Le FC Barcelone a pris tout le monde à contre-pied. Depuis des semaines, les pensionnaires du Camp Nou recherchent un attaquant d’appoint afin de permettre à Luis Suarez de souffler. Fernando Llorente, Alvaro Morata, Kasper Dolberg, Timo Werner, Krzysztof Piątek ou encore André Silva : de nombreux noms sont sortis du chapeau. Mais finalement, c’est sur une piste inattendue que les Blaugranas se sont penchés. Hier, Sky Italia a annoncé que Kevin-Prince Boateng était l’heureux élu et que sa venue était imminente. Dans la soirée, le Ghanéen s’est envolé pour la cité andalouse. Quelques minutes après son arrivée en Espagne, le Barça officialisait son prêt payant d’un million d’euros avec une option d’achat de 8 millions d’euros. « Accord pour le prêt de Kevin-Prince Boateng. Le joueur de Sassuolo rejoindra le FC Barcelone pour le reste de la saison 2018-2019 », pouvait-on lire sur le site officiel de l’écurie ibérique.

Après avoir passé avec succès la traditionnelle visite médicale, KPB était présenté à la presse en début d’après-midi aux côtés du vice-président, Jordi Mestre, et du secrétaire technique, Eric Abidal. Ce dernier a pris la parole pour expliquer ce choix. « Bienvenue Kevin-Prince. Nous sommes très contents de t’avoir ici, car tu es un joueur avec l’expérience que nous recherchions. Il est capable de tenir durant les matches importants, il a beaucoup d’expérience, il sait le rôle qu’il aura et qu’il sera important pour nous aider à gagner les titres que nous voulons. C’est un élément expérimenté, ce dont l’équipe avait besoin aujourd’hui. » Des mots qui ont touché le nouveau numéro 19 du Barça en plein cœur. « Merci pour ces paroles et pour le fait de me donner l’opportunité de jouer dans ce grand club. Je suis très heureux. J’ai vécu deux jours incroyables. C’est un grand honneur d’être ici. Je veux profiter et tout gagner ». Il a ajouté : « Je suis réaliste, mais quand tu peux faire que des rêves deviennent réalité… Je travaille tous les jours pour mes enfants et pour qu’ils me voient comme un exemple ».

Boateng est en plein rêve

Le footballeur est ensuite revenu sur le moment où il a appris qu’il allait rejoindre les Blaugranas. « Quand j’ai entendu la nouvelle, mon agent m’a appelé et j’ai pensé que j’étais en plein rêve (...) C’est une sensation incroyable. Hier matin, j’étais triste de quitter mes coéquipiers, car nous avions un bon groupe. Mais je leur ai expliqué que venir jouer ici, au Barça, était une opportunité qu’on ne pouvait pas refuser. Je voulais venir à Barcelone en courant et non en avion ». L’ancien joueur de l’AC Milan avait hâte de rejoindre sa nouvelle équipe. « Je n’ai pas parlé avec l’entraîneur, mais je sais que je ne suis pas venu ici pour jouer en tant que titulaire, car il y a des joueurs incroyables dans cette équipe. Je suis ici pour apporter mon expérience et aider l’équipe. C’est un grand honneur, car Lionel Messi est le meilleur joueur du monde et Luis Suarez, le meilleur attaquant du monde. Ils jouent de façon incroyable. Jouer à leurs côtés est un grand cadeau (...) Je suis un joueur du Barça et le meilleur du monde est Messi. Il l’a démontré avec tout ce qu’il a gagné ces dernières années ».

Boateng avait à cœur de mettre les choses au clair, d’autant que des propos où il déclarait son amour au Real Madrid sont ressortis hier. Le joueur âgé de 31 ans avait éteint la polémique en affirmant vouloir marquer contre les Merengues lors du Clasico et qu’il était à 100% avec les Catalans. Une fois cela fait, il en a dit un peu plus sur le rôle de doublure de Luis Suarez qui lui a été attribué. « À mon âge, le rôle de numéro 9 est parfait pour moi. Pour un entraîneur, il peut penser qu’un joueur comme moi est un plus, car je peux jouer à différents postes. Mais je me sens mieux en tant que numéro 9. Je me sens bien physiquement. Samedi, j’ai joué 90 minutes avec Sassuolo. Il est clair que je veux jouer. Mais l’entraîneur décide quand il veut que je joue ». Prêté avec option d’achat, Kevin-Prince Boateng espère rester longtemps. « Je suis ici pour bien jouer et signer des années. C’est mon objectif ». Après la parole, place aux actes pour KPB qui aura de nombreuses occasions de s’exprimer sur le rectangle vert lors des six prochains mois.