Orphelin de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid n’y arrive pas cette saison. Ni Karim Benzema, ni surtout Gareth Bale ne parviennent à faire oublier l’ancienne idole de Santiago Bernabeu qui a marqué de son empreinte son passage au sein de la Casa Blanca. Sans lui faire offense, ce n’est sans doute pas Mariano, qui a d’ailleurs récupéré le mythique numéro 7, qui va y parvenir. Le club récemment coaché par Santiago Solari est à la peine offensivement et doit obligatoirement se renforcer à ce poste cet hiver. Et sur le marché des buteurs, il y a peu de joueurs capables de prendre la succession du quintuple Ballon d’Or, bien évidemment irremplaçable.

Mais il y en a quand même un qui, bien que manquant de référence sur le plan international, remplit toutes les conditions pour endosser le rôle d’avant centre du Real Madrid, un certain Mauro Icardi. Une piste loin d’être nouvelle pour le Real, mais qui a pris plus de consistance ces dernières semaines. Devenu une véritable star en Italie où il enfile les buts comme les perles (115 buts depuis son arrivée en Serie A), Icardi brille enfin en Ligue des Champions avec le club nerrazurro (2 buts en 3 matches) et est devenu titulaire en équipe nationale depuis la rentrée. Mais les années passent pour l’international argentin, aujourd’hui âgé de 25 ans, qui se sait à la croisée des chemins, bien que la fin de son contrat avec l’Inter soit encore finalement très lointaine (juin 2021).

Mauro Icardi pas insensible au Real Madrid

Voulant franchir un palier dans sa carrière, Mauro Icardi n’est pas insensible aux appels du pied du Real Madrid et serait même prêt à venir dès le mois de janvier à en croire ABC. Le média espagnol justifie cet empressement par une clause libératoire abordable pour la Casa Blanca de l’ordre de 110 M€. Un montant négocié lors de sa dernière prolongation et qui lui permet de pouvoir sortir quand bon lui semble si un club met ce montant sur la table. Autre élément important, la volonté du Real Madrid de passer à l’action. Florentino Perez le sait bien, il y a un formidable alignement de planètes favorable à la signature du natif de Rosario. Aucun club n’est capable d’aligner une telle somme cet hiver pour un attaquant d’un tel calibre, ce qui ne sera probablement pas le cas l’été prochain.

Quant au joueur, il sait qu’il peut franchir un cap à Madrid dans une équipe à l’aura bien supérieure à celle du club lombard. S’il n’en fait pas une affaire d’argent, Mauro Icardi gagnera bien plus que son salaire annuel de 6,8 M€ net par an. Autre détail important pour l’international argentin, la rancoeur toujours persistante envers le FC Barcelone. Un club, ennemi juré du Real Madrid, au sein duquel il est arrivé très jeune et qui l’a bradé pour 400 000 € à la Sampdoria Gênes en 2011. Recruter un joueur avec un tel sentiment de revanche sur le club blaugrana est une aubaine et forcément un vrai plus pour le Real Madrid. D’ici le 1er janvier et l’ouverture officielle du mercato d’hiver, Mauro Icardi va continuer à faire trembler les défenses de Serie A... mais aussi celle du Barça qu’il affronte ce soir à San Siro en phase de poules de la Ligue des Champions. Déjà une première chance pour lui de se venger avant pourquoi pas de le faire en Liga sous les couleurs du Real Madrid en 2019...