Co-leader du championnat espagnol avec le FC Barcelone et qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Real Madrid est un peu mieux en ce moment. Les Merengues se félicitent d’un niveau de jeu retrouvé après leur prestation face au PSG (2-2), même si des blessures à répétition (Hazard, Marcelo, Bale) sont venues gâcher quelque peu l’actualité merengue. Cependant, si son équipe va mieux, Zidane n’en démord pas : il veut du renfort, et dès cet hiver si possible.

L’option Paul Pogba (Manchester United) aurait ainsi été relancée, tandis que la presse néerlandaise annonce que le jeune milieu de terrain de l’Ajax Amsterdam Donny van de Beek aurait déjà bouclé son transfert dans la capitale espagnole. Enfin, l’été prochain promet également d’être animé puisque le Parisien Kylian Mbappé fera sûrement l’objet d’une offensive XXL de la Casa Blanca. Bref, autant de noms et d’objectifs mercato qui ont un coût. Et après avoir déboursé près de 350 M€ l’été dernier, le Real Madrid doit calmer le jeu.

Madrid doit vendre

Cela ne remet pas en cause les dossiers cités ci-dessus, mais Marca indique que le géant espagnol doit trouver 200 M€ pour rééquilibrer ses comptes. Car les 150 M€ récoltés grâce aux départs de Marcos Llorente, Keylor Navas, Raul De Tomás, Mateo Kovacic et Theo Hernandez ne sont pas suffisants. Et pour remplir les caisses, il faudra donc vendre. Cet hiver, le Real Madrid risque d’ailleurs d’appuyer sur la touche Diaz pour atteindre une partie de cet objectif.

Mariano Diaz (26 ans) et Brahim Diaz (20 ans) sont en effet les candidats désignés au départ. Le premier n’a disputé aucun match de championnat, tandis que le second n’en compte que deux. Deux joueurs qui ne rapporteront bien évidemment pas 200 M€, d’autant que les prétendants ne se bousculent pas au portillon. À moins qu’un troisième larron ne vienne donner un sacré coup de main, à savoir Gareth Bale. Alors qu’il a toujours affirmé la volonté de son poulain de rester à Madrid, l’agent du Gallois a enfin ouvert les portes à un départ. Affaires à suivre.