Cela faisait neuf matches,toutes compétitions confondues, que l’Olympique de Marseille n’avait plus goûté aux joies de la victoire. Une série noire qui a mis le feu aux poudres. Entre des cadres olympiens pas au rendez-vous et une équipe dirigeante invitée à plier bagage par les supporters phocéens à chaque match, l’ambiance autour de l’OM est très pesante ces derniers temps. Alors, ce succès en terres normandes contre Caen, même sur la plus petite des marges (1-0), fait logiquement un bien fou à une équipe en proie aux doutes. D’autant que Marseille, septième au classement, reste en course dans la bataille pour l’Europe.

Pas question de s’emballer pour autant côté phocéen, même si Rudi Garcia était satisfait de voir ses hommes être enfin récompensés. « Je ne suis pas soulagé, je suis content pour les joueurs. On valide tout ce qu’on a fait de bien sur les deux premiers matches de la semaine (contre Monaco et l’ASSE, ndlr). Cette fois-ci, on a obtenu le résultat. Ce n’est pas le meilleur match des trois. On a su s’adapter à Caen qui était plus que dans le combat physique. Je suis content qu’on ait été capable de garder notre cage inviolée, qu’on aurait pu avoir plus d’occasions, notamment en première période. Et on a fini avec nos trois recrues et elles nous ont bien aidés à garder le résultat. Il y a pas mal de point positif ce soir », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Les joueurs de l’OM soulagés

Une satisfaction teintée d’humilité par les joueurs eux-mêmes. À commencer par un Kevin Strootman conscient du travail qu’il reste à effectuer. « Nous devons encore beaucoup travailler. Aujourd’hui (hier), le jeu n’était pas bon. Après le carton rouge (reçu par Caen), c’était un peu mieux. Nous devons travailler pour être prêts pour le prochain match (face au LOSC). (Les clean sheets) c’est important, surtout à l’extérieur, c’est plus facile pour gagner le match ». Un discours partagé par Rolando pour qui une série de victoires permettrait enfin de travailler dans la sérénité.

« Quand on travaille sur des victoires, c’est plus simple, c’est moins tendu. C’était un match difficile et quand ça fait longtemps que nous ne gagnez pas, vous pouvez douter. Quand on est défenseur, on aime ne pas prendre de but. On sait qu’on peut marquer contre n’importe quel adversaire. Mais garder les cages inviolées, ça donne de la confiance ». Une solidité défensive qu’a appréciée également un Steve Mandanda ravi de l’implication des siens. « Il reste beaucoup de matches, il ne faut pas se satisfaire de ce match. C’était un match compliqué dans l’ensemble. Il fallait répondre présent, c’est ce qu’on a fait. On gagne, on ne prend pas de but, chose qui nous arrive très rarement. Ça montre aussi notre état d’esprit du moment, c’est très bien ». À confirmer maintenant face à Lille.