Ce dimanche, en début d’après-midi, l’Olympique Lyonnais accueillait le Racing Club de Strasbourg dans son Groupama Stadium. Bruno Guimarães, la nouvelle recrue de l’OL, était bien sur le banc des remplaçants et la formation rhodanienne avait l’occasion de basculer dans la première partie de tableau si une victoire était au bout. En effet, avant la rencontre, les hommes de Rudi Garcia pointaient à la onzième position, à huit points du podium et donc de Rennes.

Le coup d’envoi était donné sous un vent assez dingue et on n’était pas loin d’assister très rapidement à un but gag. Suite à un corner pour l’OL, le ballon revenait sur Marçal, qui envoyait une demi-volée vers son but. Sauf qu’Anthony Lopes n’était pas dans ses cages et que le Portugais devait donc courir et tacler afin de sauver l’ouverture du score (4e). Quasiment dans la foulée, Rudi Garcia perdait Rafael sur blessure et celui-ci était remplacé par Kenny Tete (8e). Les occasions vraiment dangereuses se faisaient attendre, mais l’OL allait trouver la faille. Sur un centre venu de la gauche, Bertrand Traoré se jouait à la course de Mitrovic, qui n’anticipait pas, et envoyait le ballon entre les jambes de Sels (1-0, 21e). Le Burkinabé n’était pas très loin de doubler la mise quelques instants plus tard, mais il ne trouvait pas le cadre (32e).

L’OL a eu peur

Dans une rencontre qui manquait un peu de rythme, de justesse technique et donc, par conséquent, d’occasions franches et sérieuses, Strasbourg allait, quasiment miraculeusement, trouver la faille et égaliser avant la mi-temps. Majeed Waris faisait cinquante mètres avec le ballon au pied sans être attaqué. Le Ghanéen trouvait dans le dos de la défense Kevin Zohi qui marquait. Annoncé hors-jeu de prime abord, le but était finalement validé. À raison puisque Kenny Tete, entré en jeu comme susmentionné, couvrait assez grossièrement l’attaquant alsacien (1-1, 43e). À la pause l’OL ne faisait mieux que match nul.

En seconde période, on assistait à peu près à ce qu’on a pu apercevoir entre l’ouverture du score et l’égalisation : un match sans rythme et sans occasion. Les Lyonnais gardaient le ballon et tentaient, tant bien que mal, de s’approcher des buts de Matz Sels tandis que les hommes de Laurey essayaient de faire mal en contre. Ainsi, ni Cornet (67e) ni Tete (73e) ne parvenaient à trouver le chemin des filets. Juste avant les dix dernières minutes, Dimitri Liénard s’essayait avec une petite frappe lointaine et lobée, mais n’accrochait pas le cadre (80e). L’OL avait même de grosses sueurs froides puisque sur une frappe lointaine, Kenny Lala trouvait le poteau de Lopes (87e). Autre poteau trouvé quelques instants plus tard, sur un coup franc de Liénard. Lopes passe au travers et Djiku ratait l’immanquable à quelques centimètres des buts ( 90e +2). Avec ce résultat, l’OL grimpe à la dixième place et devrait se retrouver éloigné encore un peu plus du podium puisque Rennes joue à Reims et que l’OM et Lille s’affrontent ce dimanche soir (rencontre à suivre sur notre live commenté).

Revivez le film du match sur notre live commenté.