En attendant le choc entre l’AS Saint-Etienne et l’Olympique de Marseille de 21h, on avait droit à six rencontres de la vingt-troisième journée de championnat. On était forcément attentif à ce match qui opposait l’OL à Amiens au Groupama Stadium. Un match important pour les Rhodaniens, qui voulaient rebondir après cette défaite 2-1 sur la pelouse de l’OGC Nice ce week-end. Les Amiénois eux enchaînaient les contre-performances. Avec un duo Karl Toko Ekambi - Moussa Dembélé aux avant-postes, les troupes de Rudi Garcia ont encore déçu et n’ont pas pu faire mieux qu’un match 0-0 face à une équipe installée dans la zone rouge.

La rencontre n’était pas vraiment spectaculaire malgré quelques occasions intéressantes, comme cette frappe de Guirassy sortie tant bien que mal par le revenant Lopes (35e). C’est sur un score nul que les vingt-deux acteurs de la rencontre regagnaient les vestiaires. L’OL était trop prévisible sur ses offensives, et le relégable tenait. L’entrée de Cherki à la 67e avait pour but de dynamiter l’équipe, et le petit prodige de l’OL expédiait le cuir sur la barre en reprenant de volée ce centre de Tete (72e). Plus tard, il enchaînait sur une frappe qui partait en lucarne mais Gurtner sortait une belle parade (79e). Mendoza était à deux doigts de refroidir le Groupama Stadium (89e). Ça a beaucoup sifflé chez les supporters lyonnais à la fin du match, et Rudi Garcia risque de prendre encore très cher...

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Bordeaux laisse passer une belle opportunité

Dans le reste des matchs, on avait notamment une opposition entre Brest et Bordeaux. Les Girondins doivent finalement se satisfaire d’un petit point (1-1) alors qu’ils pouvaient repasser en première moitié de tableau. Dès la dixième minute, Hwang, servi par De Préville, ouvrait le score de la tête (0-1). En deuxième période, Castelletto était expulsé (69e), et tout se présentait bien pour les hommes de Sousa. Mais Loris Benito marquait contre son camp en tentant de dégager une remise de la tête (1-1, 80e). Montpellier, cinquième au coup d’envoi, accueillait Metz. L’équipe de Der Zakarian n’a pas pu gagner et doit se contenter du point du nul (1-1). Ça commençait assez bien, avec cette frappe lointaine de Savanier qui se logeait au fond (13e). Diallo ratait ensuite un penalty pour les Messins (20e). Et en fin de match, Boulaya égalisait d’une frappe puissante déviée par un défenseur héraultais (1-1, 80e). Montpellier ne profite pas des contre-performances de ses poursuivants.

Le match entre Reims et Nice s’est lui aussi conclu sur un 1-1. Il fallait attendre la deuxième période pour que Lees-Melou, de la tête à la retombée d’un centre de Boudaoui, fasse trembler les filets (0-1, 50e). Abdelhamid égalisait ensuite de la tête sur corner (1-1, 77e). Les deux équipes font du sur-place au classement, septièmes et huitièmes avec trente-trois points. Strasbourg se déplaçait à Toulouse et a dû attendre ce but de Waris, servi par Thomasson, à un quart d’heure de la fin pour venir à bout d’un TFC qui a déjà un pied et quatre orteils en Ligue 2 (1-0). Les Alsaciens sont désormais neuvièmes. Enfin, le duel de bas de tableau entre Nîmes et Dijon au Stade des Costières s’est conclu sur une victoire 2-0 pour les Crocos. Benrahou, en deux temps, mettait les locaux devant dès la quatrième minute. Juste avant la pause, la recrue hivernale Nolan Roux venait contrer le dégagement de Gomis et le ballon terminait au fond (2-0, 44e). Nîmes passe dix-huitième, en position de barragiste donc, et revient à trois points de son rival du soir, dix-septième.

Les résultats de la soirée

- OL 0 - 0 Amiens

- Brest 1 - 1 Bordeaux
Benito csc (80e) - Hwang (10e)

- Montpellier 1 - 1 Metz
Savanier (13e) - Boulaya (80e)

- Reims 1 - 1 Nice
Abdelhamid (77e) - Lees-Melou (50e)

- Toulouse 0 - 1 Strasbourg
Waris (76e)

- Nîmes 2 - 0 Dijon
Benrahou (4e), Roux (44e)