Une fois n’est pas coutume, une journée de Ligue 1 se jouait en ce milieu de semaine. Pour commencer cette 23e journée de notre cher championnat hexagonal, les Rennais se déplaçaient, dans la peau du troisième de L1, sur la pelouse de Lille, quatrième, à six points de leurs adversaires du soir. Dans l’autre match de ce début de soirée, Monaco allait tenter de se refaire après une défaite contre le Nîmes Olympique ce week-end, en recevant au Stade Louis II de valeureux Angevins.

Tout a commencé très vite au Stade Pierre Mauroy. Dès le début de la rencontre, Raphinha perdait bêtement le ballon dans sa moitié de terrain. Le cuir était ainsi récupéré par Jonathan Ikoné qui transmettait en tombant à Loïc Rémy. L’ancien Marseillais envoyait une frappe lointaine qu’Édouard Mendy poussait sur son poteau, mais celui-ci était rentrant (1-0, 4e). La réponse des Bretons, vainqueurs ce week-end à Nantes dans un match fou (3-2), se faisait attendre et il fallait un bon Maignan pour empêcher Raphinha de récupérer un centre de Tait (28e). Moins de dix minutes plus tard, Rennes dut encaisser un coup dur puisque Raphinha laissait sa place sur le terrain pour cause de blessure (34e). Juste avant la pause, Ikoné se jouait sublimement de Bourigeaud pour envoyer sur orbite Osimhen qui n’arrivait pas à battre Mendy (42e). À la pause, les Lillois menaient assez logiquement.

Monaco s’en remet au talent de Jovetic

En seconde période, les débats étaient un peu plus équilibrés. Mais c’étaient encore les Lillois qui se montraient avec un énorme raté de Victor Osimhen, bien lancé par Renato Sanches, qui envoyait sa reprise dans les airs du Nord. Les Rennais peinaient quand même à se montrer dangereux et Loïc Rémy n’était pas très loin de s’offrir un doublé, mais sa tentative passait de peu à côté des buts de Mendy (67e). Flavien Tait, à son tour, tentait de ramener les deux formations à égalité, mais, à l’image de Rémy, sa frappe frôlait le cadre de Maignan (70e). À quelques minutes du terme, Bourigeaud s’essayait à son tour, mais trouvait encore Maignan sur sa route (84e). Les Lillois réussissaient, finalement, à conserver leur court avantage pour consolider leur quatrième place et revenir à trois points de Rennes et donc du podium.

Dans l’autre rencontre de la soirée, l’AS Monaco s’est fait assez peur. Avant le quart d’heure de jeu, Wissam Ben Yedder croyait ouvrir le score, mais voyait sa réalisation refusée pour un hors-jeu (11e). Mais moins de dix minutes plus tard, les Asémistes allaient trouver la faille. En position de latéral droit, la recrue Fofana envoyait un amour de ballon dans le dos de la défense angevine et Jovetic, au point de penalty ou quasiment, reprenait d’une tête lobée somptueuse (1-0, 18e). Les joueurs du Rocher laissaient ensuite la possession du ballon aux visiteurs et se faisaient peur sur une tête de Pierrick Capelle que repoussait très bien Benjamin Lecomte (45e +1). En seconde période, les Angevins continuaient à pousser pour revenir au score, mais n’arrivaient pas vraiment à se procurer des occasions dangereuses. C’est encore Pierrick Capelle qui allumait une mèche, après avoir éliminé deux adversaires, qui passait à côté (65e). Dix minutes plus tard, Baptiste Santamaria, après un bel effort solo, pensait trouver la faille, mais ne cadrait pas non plus (75e). La fin de match était compliquée pour l’ASM et il s’est fait peur jusqu’aux ultimes secondes, mais finalement les Asémistes allaient rester solides et remporter cette rencontre par la plus petite des marges (1-0).

Revivez le film du match Lille-Rennes sur notre live commenté.