24 mai dernier. L’année 2013 de Nabil Dirar est stoppée nette à Tours après une terrible entorse du genou gauche avec rupture du ligament croisé antérieur. Après un retour avorté et une rechute, le milieu international marocain est sur le retour. Et alors que son nom a circulé, notamment en Angleterre, l’ancienne star du FC Bruges, muette depuis sa blessure, est sortie du silence en conférence de presse et s’est empressée de remercier son coach pour son soutien :« le coach m’a soutenu, c’était très important. »

Passé les remerciements, Dirar a fait un point sur sa condition physique. Et si sa blessure n’est plus qu’un mauvais souvenir, un retour dans le groupe semble encore prématuré, et ce, même s’il piaffe d’impatience de reprendre la compétition. « J’ai encore une petite gêne, mais je me sens beaucoup mieux. Je suis heureux de retrouver le terrain. Quand je vois l’équipe jouer, ça me donne envie de revenir plus vite. J’espère faire mon retour bientôt. Ma blessure, c’est le destin, ce sont des choses qui arrivent, ça rend plus fort. On sait qu’on est au placard pour six mois au moins. Il faut l’accepter et travailler pour revenir plus fort. »

Gonflé à bloc à l’idée de faire ses grands débuts en L1, Nabil Dirar annonce la couleur, il veut revenir à son meilleur niveau, celui qui en faisait un membre incontournable du onze de Claudio Ranieri en L2 (34 matches – 3 buts). « Mon objectif c’est de bien revenir à mon niveau d’il y a un an. » Une envie et une rage de vaincre qui plairont sans doute au technicien italien qui n’a jamais cessé de soutenir son joueur. Reste désormais à Dirar de trouver sa place au sein d’un effectif qui a bien changé depuis la fin de saison dernière…