Yannick Ferreira Carrasco à gauche, João Moutinho dans l’axe, et Lucas Ocampos à droite : voilà le trident offensif mis en place par Claudio Ranieri le 1er septembre dernier, lors de la victoire de l’AS Monaco sur le terrain de l’Olympique de Marseille (1-2, 4ème journée de L1). Grand perdant de ce onze de départ, James Rodriguez était ainsi remplaçant au coup d’envoi de cette partie, lui la recrue à 45 M€.

Un camouflet, pour un Colombien pourtant buteur quelques jours plus tard avec la sélection nationale. Mais alors, comment expliquer cette situation ? Interrogé par L’Équipe, le coach monégasque Claudio Ranieri s’explique : « James a fait une moins bonne préparation que Ferreira Carrasco ou Ocampos, en raison d’une blessure à un mollet. Je sais que James est un crack mais doucement, doucement. J’ai aimé son match à Bordeaux, mais jouer dans l’axe est une chose et jouer sur un côté en est une autre, cela nécessite de gros efforts et d’être mieux physiquement ».

Mais outre l’aspect physique, c’est aussi le positionnement de l’ancien du FC Porto qui pose question : « À Porto, il jouait à droite et, avec la sélection colombienne, il joue à gauche. Et moi, je pense qu’il est meilleur dans l’axe. Mais dans l’axe, il y a Moutinho. Sur les côtés, j’ai trois joueurs (Ferreira Carrasco, Ocampos, Rodriguez) pour deux places mais j’ai besoin d’un quatrième pour faire les changements que je veux. J’espère que je l’aurai bientôt avec le retour de Nabil Dirar. Aujourd’hui, Carrasco et Ocampos sont meilleurs que James mais, dans un mois, James sera parfait ». Patience donc.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10