Depuis la présaison et la nomination de Juninho comme directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a changé ses habitudes. Souvent omniprésent dans les médias, le président du club rhodanien n’a pas toujours eu la langue dans sa poche. Toutefois, il a fait l’effort de se mettre en retrait au profit d’un tandem Sylvinho-Juninho. Un choix intéressant, puisqu’il a été suivi d’un bon mercato en bonne collaboration avec le responsable du recrutement de Florian Maurice. Néanmoins en Ligue 1, les résultats ne suivent pas.

Si Jean-Michel Aulas avait décidé de calmer les choses samedi dernier, l’Olympique Lyonnais a perdu le choc du championnat face au Paris Saint-Germain hier soir (1-0). Une défaite qui n’est pas sans importance puisque Lyon a encore une fois déçu, que ça soit dans le résultat, mais aussi dans le jeu. Relégués à sept points de leur adversaire, les Gones sont seulement neuvièmes de la Ligue 1 avec 8 points sur 18 possibles.

Jean-Michel Aulas a confiance mais ...

L’État de grâce autour de Sylvinho étant terminé, les critiques ont commencé à pleuvoir sérieusement sur le coach brésilien et sur ses choix. Juninho se montrant très discret, son président Jean-Michel Aulas a donc opté pour s’exprimer. Présent à Milan pour la cérémonie des FIFA The Best, le président de l’Olympique Lyonnais, a été interrogé par RMC Sport. Loin d’être alarmiste, il a toutefois expliqué que cette situation n’était pas attendue et qu’il attend une réaction lors des prochaines semaines : « oui je pense qu’on est dans le creux de la vague. »

« C’est peut être parce que ce n’est que le début, mais ceci étant il faudra se poser les bonnes questions pour ne pas prendre trop de retard en championnat ou en Ligue des Champions pour revenir à une place en adéquation avec nos objectifs » a-t-il poursuivi. Cependant, il n’a pas voulu écorner le travail mis en place par le tandem Juninho-Sylvinho à qui il accorde sa confiance. Pour autant, il espère voir du changement et n’exclut pas d’intervenir : « la confiance est totale, mais elle n’exclut pas le contrôle. On essayera de mettre des choses complémentaires autour de ce qui a été construit. Juninho et Sylvinho ont toute ma confiance, mais il faut avoir des résultats désormais. »