Durant la première moitié de saison, Kevin Strootman n’a pas vraiment fait parler de lui de manière élogieuse. Recruté pour 25 M€ et plus gros salaire de l’équipe, le Batave peinait à justifier l’investissement consenti par l’Olympique de Marseille (1 seule passe décisive, lors de la 5e journée contre Guingamp). Pas de quoi déstabiliser son entraîneur, Rudi Garcia. Toujours confiant vis-à-vis des qualités de son milieu de terrain, le technicien français n’a jamais cessé de défendre son recrutement malgré la critique.

« On avait besoin d’un joueur d’ expérience, on n’avait pas vraiment de remplaçant au niveau en cas d’absence de Luiz ou Rami. Je l’ai certainement fait trop jouer depuis son arrivée, il y a eu un concours de circonstances avec les blessures, c’est un joueur qui joue propre, récupère des ballons, qui nous fait du bien et continuera à le faire », déclarait-il le 19 novembre dernier. Depuis, les choses ne semblaient pas s’arranger. Pire, les émoluments accordés au Hollandais étaient qualifiés de poison pour le vestiaire phocéen au vu du rendement du numéro 12. Mais depuis le début de l’année 2019, Strootman commence à entrevoir le bout du tunnel.

Strootman se sent mieux

Buteur contre Saint-Etienne le 16 janvier dernier, l’ancien Giallorosso n’a pas empêché la défaite des siens. En revanche, sa passe décisive pour Morgan Sanson face à Caen a bien permis à l’OM de s’imposer en Normandie (1-0). Décisif lors de ses deux derniers matches, Strootman va-t-il enfin lancer une belle série et aider son club à relever la tête ? En conférence de presse, Garcia n’a pas voulu s’enflammer, mais ne cachait pas sa satisfaction. « C’est bien qu’il marque et qu’il fasse des passes décisives. II avait déjà fait une passe décisive dans notre but refusé par le VAR contre Monaco. D’ailleurs ce soir, le VAR n’avait pas l’air de fonctionner, ni sur l’écran ni dans le car non plus. Kevin c’est bien, mais comme tout le monde. Ni plus, ni moins que les autres. Mais je sais ce qu’il peut apporter. Dans le jeu il a été très précieux avec et sans le ballon ».

Et quand dit le principal intéressé ? « En ce moment oui, un peu (il se sent mieux). Physiquement je suis mieux. Je suis heureux pour l’équipe et le club. c’est important de gagner. Une passe décisive et un but, c’est important, mais nous sommes tous ensemble, avec les joueurs aussi sur le banc ». S’il préfère axer son discours sur le collectif, Strootman sera toutefois l’un des atouts de Garcia pour remettre l’OM sur de bons rails s’il confirme. Et quoi de mieux que le choc face au LOSC pour acter son réveil ?