Du côté de l’Olympique de Marseille, on est déjà tourné vers la saison prochaine depuis quelque temps maintenant. Andoni Zubizarreta a choisi André Villas-Boas comme futur entraîneur de l’équipe - même s’il faut encore attendre le feu vert de la direction - et certains joueurs vont partir, à l’image de Mario Balotelli. Mais les Marseillais avaient encore un match à jouer vendredi soir, face à Montpellier (1-0). L’occasion pour Rudi Garcia de faire ses adieux au stade, où il a quand même été reçu avec des sifflets.

Il a donc aussi réalisé sa dernière conférence de presse au Vélodrome. « C’était important de partir sur une bonne note, de gagner au Vélodrome, de ramener la 5e place, qui ne nous apporte rien en terme d’Europe mais les joueurs ont fait le job contre une équipe difficile à manier. Moi le premier, et les joueurs, on n’a pas été à la hauteur de cette saison mais on a bien fini », a-t-il d’abord lancé, affichant sa satisfaction qui ne masque cependant pas une saison plus que compliquée.

« Priez pour garder Frank McCourt »

Il a ensuite dressé un court bilan de ses presque trois ans passés sur la Canebière : « moi, je suis toujours positif, je suis très content de ces 32 mois passés ici, je garderais de belles rencontres, et une saison assez extraordinaire avec une finale de coupe d’Europe et 77 points ». Plutôt positif donc selon lui, même si les supporters marseillais ne seront pas forcément de son avis... Il a d’ailleurs tenu à leur faire passer un message, défendant ses dirigeants face aux nombreuses critiques reçues...

« J’avais des dirigeants exceptionnels, j’espère que vous les garderez longtemps, priez pour garder Frank McCourt. Je pense que Jacques-Henri Eyraud est trop au-dessus de la mêlée pour être apprécié à sa juste valeur », a-t-il ainsi lancé. Aux deux hommes forts de la direction phocéenne de réaliser du bon boulot pour donner raison à Garcia, qui part au passage avec un joli chèque de 10 millions d’euros.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10