Dans le cadre de la 26ème journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille accueillait le FC Nantes à l’Orange Vélodrome. Solide dauphin du PSG grâce notamment à son important succès à Lille (2-1), l’OM voulait prolonger le plaisir face aux Canaris. Côté nantais, on souhaitait ramener au moins un nul de ce déplacement périlleux. Pour cette affiche, André Villas-Boas alignait un 4-3-3 et pouvait compter sur le trio Germain, Benedetto, Payet en attaque. Christian Gourcuff optait lui pour un 4-2-3-1 avec le seul Moses Simon en pointe. Dans le premier quart d’heure, les Nantais gênaient considérablement la formation olympienne qui ne pouvait prendre le jeu à son compte. Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour entrevoir la première occasion du match. Bien lancé par Louza, Simon croisait trop sa frappe pour inquiéter Mandanda (32e).

Logiquement, le FC Nantes ouvrait le score. Sur la gauche, Bamba débordait et centrait pour Limbombe dont la tête plongeante trompait Mandanda (0-1, 34e). Deux minutes plus tard, l’OM se procurait sa première opportunité du match. Amavi sur la gauche voyait son centre renvoyé par la défense nantaise. Sanson remisait sur Rongier dont la volée était stoppée par Lafont (36e). Les hommes de Villas-Boas ne gambergeaient pas et se ruaient à l’attaque. Sur la droite, Sarr voyait son centre repoussé par la défense nantaise. Le ballon revenait sur Kamara qui décalait Sanson dont la frappe enroulée trompait Lafont (1-1, 39e). Juste avant la pause, Dimitri Payet sur coup-franc trouvait Germain dont la déviation de la tête filait juste à côté (42e). Au retour des vestiaires, l’OM affichait un autre visage. Ronger distillait un bon centre pour Caleta-Car dont la tête était bien captée par Lafont (51e).

Mandanda se troue en fin de match

Mais deux minutes plus tard, le FC Nantes reprenait l’avantage. Rongier perdait le ballon au milieu, Louza lançait Bamba dont la frappe enroulée à l’entrée de la surface ne laissait aucune chance à Mandanda (1-2, 53e). Les hommes de Villas-Boas tentaient de percer le coffre-fort nantais. Caleta-Car alertait Germain dont au but. La remise de l’attaquant marseillais trouvait Payet dont la frappe n’inquiétait pas Lafont (70e). En fin de match, l’OM évoluait en 4-2-4 pour recoller au score. Dans les cinq dernières minutes, Payet sur coup-franc enroulait bien son ballon et obligeait Lafont à sortir le grand jeu (85e).

Sur le corner qui suivait, Benedetto remisait pour Caleta-Car qui trouvait Alvaro dont la frappe ne trouvait pas le cadre (86e). Sur un contre, Nantes manquait d’asséner le coup de grâce. Simon partait dans le dos de la défense marseillaise, Mandanda sortait à sa rencontre mais remettait involontairement le ballon sur l’attaquant nantais. Ce dernier remettait à Bamba dont la tentative de lob était stoppée par Mandanda (88e). Dans les ultimes secondes, les Canaris marquaient le troisième but. Sur un contre, Louza lançait Bamba dont la frappe était mal négociée par Mandanda, le ballon revenait sur Simon dont la frappe était déviée malencontreusement par Alvaro (1-3, 90+2). Grâce à son onzième succès de la saison, le FC Nantes revenait dans le top 10 au classement.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Bamba (7,5) : un but et une passe décisive. Le natif de Sarcelles a livré une prestation de haut niveau ce soir à l’Orange-Vélodrome. Il servait Limbombe à la 34e min d’un superbe centre puis inscrivait (53e) un superbe but d’un enroulé du pied droit, le premier de sa carrière en Ligue 1. Kader Bamba était dans la plupart des bons coups de son équipe et est justement récompensé dans cette rencontre. Quelle prestation !

OM

- Mandanda (3) : le portier olympien ne peut absolument rien sur la tête plongeante de Limbombe qui permet à Nantes d’ouvrir le score (0-1, 34e). Le champion du monde ne peut que constater les dégâts sur le superbe enroulé de Bamba (1-2, 53e). Le capitaine olympien sauve les siens en fin de match en coupant une attaque de Simon et Bamba (88e). La soirée s’achevait sur une mauvaise note pour lui avec une faute de main qui amène le troisième but nantais (1-3, 90+2).

- Sarr (3,5) : le latéral droit marseillais s’est fait chahuter dans son couloir par Limbombe notamment. L’intéressé se fait déborder par Bamba sur le but nantais (0-1, 34e). L’ancien Messin est impliqué sur l’égalisation marseillaise avec son centre mal négocié par la défense nantaise (1-1, 39e). Il n’a pas pu peser offensivement dans le second acte.

- Alvaro Gonzalez (3) : le défenseur central espagnol n’a pas réalisé une belle entame tout comme ses partenaires. Bougé dans les duels, son positionnement laisse à désirer sur l’ouverture du score nantaise (0-1, 34e). Le joueur ibérique ne sort pas sur Bamba avant qu’il arme sa frappe qui amène le deuxième but nantais (1-2, 53e). Le principal protagoniste termine mieux le match sur le plan défensif en étant plus mordant dans les duels, mais marque contre son camp sur une frappe de Simon (1-3, 90+2). Une soirée à oublier pour le joueur qui appartient à Villarreal.

- Caleta-Car (3,5) : le défenseur central croate a eu du déchet dans ses premières relances. Il est apathique sur le centre de Bamba qui amène le but de Limbombe (0-1, 34e). Bien trouvé par Rongier dans la surface, sa tête est bien captée par Lafont (51e). L’international croate termine mieux la rencontre en se faisant respecter dans les duels.

- Amavi (3) : le latéral gauche phocéen a éprouvé des difficultés en début de match où Appiah et Bamba notamment l’ont gêné par leurs intentions offensives. Sa première montée du match met en difficulté la défense nantaise (36e). Averti à la 44e. L’ancien Niçois pas dans un grand soir, a souffert défensivement.

- Rongier (4) : l’ancien nantais a été étouffé en début de match par ses anciens partenaires. Il a essayé d’influer sur le jeu de son équipe sans réussite dans la première demi-heure. Bien servi par Sanson sa volée aurait pu inquiéter Lafont (36e). L’égalisation lui a permis d’avoir plus d’espaces pour manœuvrer. Son centre pour la tête de Caleta-Car aurait pu être décisif (51e). Deux minutes plus tard, sa perte de balle provoque le deuxième but nantais (1-2, 53e). Remplacé à la 71e par Aké qui n’a rien apporté ce soir.

- Kamara (6) : positionné devant la défense, le numéro quatre phocéen est venu prêter main forte à ses défenseurs dans les premières minutes du match. Sa lecture du jeu lui permet de jaillir au bon moment pour couper les occasions nantaises. Il effectue toujours les bons choix dans ses transmissions. Passeur décisif sur l’égalisation de Sanson (1-1, 39e). Le numéro quatre olympien a gratté quelques ballons dans l’entrejeu. Remplacé à la 71e par Strootman dont l’entrée en jeu n’a rien apporté à son équipe.

- Sanson (5) : le milieu olympien a essayé de se faufiler entre les lignes pour déséquilibrer le bloc nantais. Peu en réussite dans ses initiatives en début de match, l’ancien Héraultais a sonné la révolte après l’ouverture du score nantaise. Sa remise pour Rongier aurait pu être décisive (36e). Bien décalé par Kamara, sa frappe enroulée permet à l’OM d’égaliser (1-1, 39e). Il a disparu de la circulation dans le second acte.

- Germain (3,5) : positionné sur le côté droit de l’attaque marseillaise, l’intéressé n’a pas pu peser sur les événements en début de match. Bien muselé par la défense nantaise malgré sa volonté de se démarquer, l’ancien Monégasque n’a pas réussi à combiner avec ses partenaires. Juste avant la pause, sa déviation de la tête sur un coup-franc de Payet aurait pu tromper Lafont (42e). Dos au but, sa remise ne profite pas à Payet (70e). Remplacé à la 80e par Lopez

- Benedetto (2) : buteur face au LOSC dimanche dernier, l’attaquant argentin n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent dans le premier acte. Fantomatique, il n’a été que l’ombre de lui-même ce soir.

- Payet (3,5) : positionné sur la gauche de l’attaque phocéenne, le numéro dix olympien a essayé de redescendre pour toucher le ballon et donner des solutions à ses partenaires. Son coup-franc dévié par Germain avant la pause aurait pu être décisif (42e). L’international français a essayé de prendre le jeu à son compte en fin de match. Son coup-franc enroulé en fin de match oblige Lafont à sortir le grand jeu (85e). Une prestation décevante pour l’ancien Nantais.

FC Nantes

- Lafont (5) : tranquille jusqu’à la 35e minute et une frappe de Rongier sur laquelle il a dû plonger pour prendre le ballon en deux temps, l’ancien Toulousain était fautif sur l’égalisation marseillaise. Sur une frappe de Sanson (39e), il n’avait pas la main ferme et le ballon rentrait dans le but, bien qu’il le touche. Plusieurs arrêts sont à mettre à son crédit sur des frappes de Caleta-Car (51e) et Payet (70e).

- Traoré (5) : le jeu passait souvent sur son côté. Le latéral gauche était très actif et armait la première frappe du match (9e). Une performance défensive solide et un apport offensif de qualité également. A l’instar de ses coéquipiers dans la défense, le latéral gauche affichait de la sérénité.

- Pallois (6,5) : à l’image de son équipe, il a fait un très bon match avec notamment une excellente première période dans laquelle il effectuait plusieurs bons gestes défensifs (18e, 21e, 31e, 39e). Le défenseur central était présent sur tous les fronts. Un match référence pour la suite de la saison.

- Girotto (6) : son association avec Nicolas Pallois a été victorieuse. Le numéro 20 nantais a affiché de la sérénité et n’hésitait pas à monter d’un cran pour presser le porteur du ballon, un effort payant. Il a laissé les attaquants olympiens sans solutions et s’est montré costaud.

- Appiah (5) : plusieurs bonnes interventions défensives sur son côté droit et un apport offensif de qualité. Le latéral a su contenir les attaques marseillaises avec succès. Un match très encourageant pour le natif de Toulouse.

- Abeid (5,5) : Véritable travailleur de l’ombre, il a fait les choix justes et s’est montré très important dans l’entrejeu nantais. Le milieu de terrain canari se montrait dangereux dans le dernier quart d’heure, il était à l’origine d’une offensive après une belle déviation du talon.

- Louza (7) : sa présence était une fois de plus importante dans l’entrejeu. Il étalait sa technique et toute sa maîtrise dans cette rencontre. De plus, Louza était le fer de lance des offensives de son équipe, notamment sur le but de Bamba au retour des vestiaires puisque c’est lui qui servait ce dernier.

- Limbombe (6,5) : le Belge disputait son 2e match en Ligue 1 depuis son retour de prêt du Standard de Liège cet hiver. Après un début de match intéressant avec deux bons débordements (12e, 22e) à mettre à son crédit, il concrétisait la très bonne première période nantaise et ouvrait le score (34e) de la tête. Remplacé par Abdoulaye Touré (74e). Il tentait sa chance (78e), en vain.

- Blas (7) : volontaire et à l’aise sur le terrain, l’ancien Guingampais est l’un des grands artisans de cette victoire. C’est lui qui grattait le cuir dans les pieds de Rongier sur l’action qui amène le second but nantais. Un très bon match pour lui. Remplacé par René Khrin (88e), ce dernier ne s’est pas distingué dans le peu de temps qu’il a joué.

- Bamba (7,5) : voir ci-dessus.

- Simon (6) : il faisait passer le premier frisson de la rencontre aux Marseillais à la demi-heure de jeu avec une frappe du pied gauche, trop croisée et qui fuyait de peu le cadre. Moses Simon a encore une fois montré beaucoup d’explosivité. S’il n’a pas marqué, le Nigérian était impliqué sur la 3e réalisation nantaise.