Depuis le début de la saison, Neymar a joué 5 matches au Parc des Princes. Avec des fortunes diverses sur le terrain : de son superbe but libérateur à Strasbourg à des prestations moyennes en passant par une défaite contre Reims. Une chose ne change cependant pas : le comportement du public à son égard. En un mot, partagé. Chaque performance de Neymar est accompagnée d’un mélange de sifflets et d’applaudissements et c’est de nouveau ce qui s’est produit mercredi soir face à Nantes. Sa première période s’est avérée particulièrement faible, entre pertes de balle et individualisme forcené.

Cela a été mieux après la pause, et il a pu ajouter un 5e but à sa collection en Ligue 1. Pas le plus beau certes, puisqu’il s’agissait d’un penalty en toute fin de rencontre. Mais il a pu constater que la fronde des supporters à son égard n’était toujours pas terminée. Son but a été escorté par quelques sifflets, principalement en provenance du virage Auteuil. Neymar y a répondu avec un chut, qu’il a ensuite relayé sur les réseaux sociaux. Ce qui a déclenché une nouvelle salve d’articles en Espagne. « Neymar, nouveau désordre à Paris », écrit par exemple As.

Une situation inextricable ?

« Le divorce avec les supporters est pratiquement irrémédiable », poursuit le journal madrilène, qui estime que Neymar a été le meilleur sur la pelouse face à Nantes, ce qui est loin d’être vrai. C’est aussi l’avis de Mundo Deportivo, qui explique aussi que « la tension renaît entre le PSG et Neymar » suite à la soirée d’hier. « Objectivement, la performance de Neymar était supérieure à celle de Mbappé mais il est clair que les supporters n’ont pas pardonné son désir de revenir à Barcelone ».

Sifflé plus intensément lors de son remplacement par Edinson Cavani, à la 87e minute, Neymar a pu entendre l’Uruguayen être fêté par le Parc des Princes, une habitude. Un contraste saisissant, alors que Cavani semble lui aussi arriver au bout de son histoire avec le PSG. Avec son « chut » après un but sur penalty face à Nantes, Neymar risque bien d’aggraver son cas auprès des supporters. Pour le plus grand plaisir du FC Barcelone...