L’OM s’apprête à tourner la page Rudi Garcia et peut-être même celle de Jacques-Henri Eyraud. Le président délégué tente de sauver son poste en faisant sauter le fusible entraîneur mais ça devrait coûter cher au club... Pas moins de 10 M€ en indemnités de licenciement. Les couacs du Champions Project s’enchaînent depuis l’arrivée d’un Frank McCourt, toujours aussi discret, mais qui commence à voir d’un mauvais œil la tournure des événements. Le trio Garcia-Eyraud-Zubizarreta ne devrait pas résister, d’autant qu’entre le coach et le directeur sportif, il y a de la tension dans l’air depuis un moment.

France Football nous apprend d’ailleurs ce mardi que l’Espagnol s’est vu fréquemment refuser des pistes par Garcia, préférant ses propositions, beaucoup plus onéreuses, et qui plombent aujourd’hui les finances de l’OM. Rien que l’été dernier, l’ancien entraîneur de la Roma a tout tenté pour faire venir Kevin Strootman. Coût du transfert : 25 M€, plus 3 M€ de bonus. Zubizarreta proposait lui Valentin Rongier, moins cher et plus jeune que le Hollandais (25 ans contre 29 ans).

Zubizarreta et Garcia n’ont pas la même ligne directrice

Au printemps 2018, l’ex-directeur sportif du Barça vise l’Égyptien Hassan Trezeguet (24 ans), auteur d’une belle saison en Turquie à Kasimpasa. Sa clause de départ à 5 M€ est largement abordable pour le club olympien. Rudi Garcia veut lui du clinquant et s’embourbe dans le dossier complexe Mario Balotelli. L’Italien mettra plus de six mois à arriver sur la Canebière. Marseille fera aussi venir Radonjic contre 14 M€ alors que les observateurs estiment le prix du Serbe à 8 M€.

Le dossier de l’attaquant aura été particulièrement mal géré par les dirigeants marseillais. À l’été 2018, Zubizarreta veut travailler sur la piste Moussa Dembélé, considéré comme un pur neuf et qui a l’avantage d’être encore jeune (22 ans). Tout comme pour la piste Sergi Enrich (29 ans) d’Eibar, le Basque subit deux refus de la part de Garcia et personne ne renforcera la ligne d’attaque marseillaise à l’intersaison. Balotelli finira par venir, mais à quel prix ! Preuve encore s’il fallait encore convaincre que les deux hommes n’ont pas la même politique pour l’OM.