Les huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions ont accouché de matches palpitants. Entre le choc tant attendu entre le Real Madrid et le PSG, la frustration de Chelsea face au FC Barcelone et les cartons de Liverpool, du Bayern Munich et de Manchester City, le spectacle était au rendez-vous. Et dans tous ces matches, onze acteurs se sont particulièrement distingués. Voici les heureux élus choisis par notre rédaction.

- David De Gea (Manchester United) : si Manchester United n’a pas affiché un visage emballant hier soir au Sanchez Pizjuan, les Red Devils peuvent remercier leur portier d’avoir pu repartir d’Andalousie sans avoir perdu la rencontre. Auteur d’arrêts spectaculaires face aux tentatives sévillanes, dont une tête à bout portant de Muriel, l’Espagnol a réalisé l’exploit de sortir huit parades. Le meilleur total pour un gardien de MU sur la scène européenne depuis un certain Edwin van der Sar en 2011 contre le Barça (source Opta).

- Jesus Navas (FC Séville) : milieu offensif de formation, l’ancien Citizen n’a eu aucun mal à se faire à son repositionnement au poste de latéral. À 32 ans, Navas a su contenir les charges d’Alexis Sanchez, tout en se montrant dangereux offensivement. Il aurait d’ailleurs pu signer une passe décisive face à MU si David De Gea n’avait pas sorti une parade lunaire sur la tête à bout portant de Muriel.

- Raphaël Varane (Real Madrid) : la venue de la MCN au Santiago Bernabéu s’annonçait explosive pour les Merengues. Au final, Varane a su répondre du tac au tac. Désigné comme le meilleur défenseur de son équipe, devant son capitaine Sergio Ramos, le Français a été précieux par ses interventions décisives. Bourreau d’Edinson Cavani, l’ancien Lensois a rassuré tout son monde à l’heure où les carences défensives du Real Madrid étaient désignées comme l’un des points faibles des Merengues avant ce duel face au PSG.

- Virgil van Dijk (Liverpool) : devenu le défenseur le plus cher de l’histoire du football (84 M€), le Batave découvrait la Ligue des Champions face au FC Porto. Une première qu’il a parfaitement gérée. Aligné d’entrée de jeu, l’ex-joueur de Southampton n’a jamais été inquiété. Excellent dans son placement, van Dijk a également brillé dans son jeu de passes durant la démonstration des Reds au Portugal (5-0).

- Marcelo (Real Madrid) : il a été un cauchemar pour les Parisiens. Alors qu’un contact avec Daniel Alves laissait penser qu’il allait devoir céder sa place, le Brésilien a tenu son rang. Et de quelle manière. Désigné comme étant l’homme du match de ce choc XXL, Marcelo a souvent transpercé le rideau défensif parisien. Incisif, il s’est même permis le luxe de marquer le troisième but merengue. Une réalisation qui pourrait d’ailleurs être décisive pour la qualification puisqu’elle oblige les Franciliens à marquer au moins deux fois pour espérer se qualifier.

- Moussa Dembélé (Tottenham) : il a tout simplement écœuré la Juventus. Malgré l’avance de deux buts des Bianconeri dès les premières minutes de la rencontre, le milieu belge ainsi que toute son équipe ne se sont pas affolés. Chef d’orchestre de l’entrejeu londonien, Dembélé a joué un grand rôle dans le match nul arraché à l’Allianz Stadium (2-2). Meilleur récupérateur du match (8 ballons gagnés), le Diable Rouge est également le joueur qui a remporté le plus de duels (12), qui a touché le plus grand nombre de ballons (116) et qui a réussi le plus de passes (94 sur 99).

- Ilkay Gündogan (Manchester City) : facile vainqueur du FC Bâle (4-0), City a déroulé en Suisse. L’occasion pour le milieu allemand de briller avec un doublé inscrit. Un heureux événement pour un Pep Guardiola si souvent privé de son joueur en raison de blessures récurrentes. « Gundogan est un joueur extraordinaire. Il nous a beaucoup manqué la saison dernière. Pas seulement ses buts, mais aussi sa personnalité. Il a été fantastique », a d’ailleurs lâché le coach espagnol à l’issue de la rencontre.

- Willian (Chelsea) : face au FC Barcelone, Eden Hazard était le joueur de Chelsea le plus attendu. Au final, le Brésilien lui a volé la vedette. Hyper actif au sein de l’entrejeu, il a été l’homme qui s’est procuré le plus d’actions franches côté londonien. Peu verni en première période (2 poteaux), l’international auriverde a permis aux siens de croire en l’exploit en ouvrant le score d’une frappe limpide. Et si les Blaugranas sont revenus à hauteur grâce à Lionel Messi, c’est bien l’international auriverde qui a été désigné homme du match.

- Sadio Mané (Liverpool) : contre Porto, le Sénégalais s’est régalé. Auteur d’un triplé, l’ancien pensionnaire de Southampton a fait le plein de confiance après un mois de disette. Une performance qui lui a redonné de l’assurance à l’heure où Liverpool veut conserver sa place dans le Big Four de Premier League, en attendant sereinement son quart de finale.

- Robert Lewandowski (Bayern Munich) : avec Thomas Müller, le Polonais s’est fait plaisir. Certes, il a dû patienter jusqu’à la fin du match pour trouver le chemin des filets, mais ses deux réalisations ont conforté le Bayern et offert la qualification avant même le match retour. Personnellement, Lewandowski reste sur une série de sept buts inscrits lors de ses six derniers matches, toutes compétitions confondues.

- Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : auteur d’une triste saison en Liga, le Portugais étrenne de la pire des manières son cinquième Ballon d’Or en championnat. Mais lorsque la Ligue des Champions arrive, CR7 n’a pas besoin d’être ultra performant pour briller. Auteur d’un match moyen face au Paris Saint-Germain, le numéro 7 du Real Madrid est tout de même arrivé à mettre son doublé.