Si Blaise Matuidi est déjà en train de se faire une place au sein du onze titulaire de la Juventus, Adrien Rabiot, quant à lui, n’a pas tardé à remplacer le néo-Bianconero de fort belle manière. Aligné d’entrée de jeu dans le onze de départ d’Unai Emery, le jeune international français ne cesse de monter en puissance. Car s’il doit encore patienter pour avoir du temps de jeu conséquent en sélection, Rabiot enchaîne les matches avec Paris.

Face au Celtic Glasgow, le milieu francilien s’est d’ailleurs illustré à plusieurs reprises dans cette rencontre (5-0). Très remuant dans l’entrejeu, Rabiot à étouffé ses vis-à-vis avant d’aller offrir une balle de but à Neymar. Élu homme du match par notre rédaction, Rabiot a pourtant été remplacé dès l’heure de jeu. Un choix qui en étonné plus d’un, sauf l’intéressé. « J’étais gêné avant le match, j’ai joué strappé. En deuxième période, c’était douloureux donc j’ai préféré sortir. On a fait une belle partie, on a bien respecté les consignes et bien ressorti le ballon. C’était important de le faire ici parce qu’il avait une grosse pression. »

Joueur en devenir, le natif de Saint-Maurice a en tout cas eu droit aux éloges d’Unai Emery. « C’est l’une des forces de cette équipe, il y en avait beaucoup d’autres. Nous avons besoin de l’équilibre. Les milieux sont capables de maîtrise avec le ballon. Sans ballon aussi, dans la récupération, j’ai trouvé mon équipe efficace. Avec un grand travail. La progression d’Adrien est bonne, il est capable de grandir beaucoup. Il a cette humilité pour grandir. Un match comme celui-ci peut l’aider dans son évolution. » De quoi mettre également un peu plus la pression aux dirigeants parisiens qui ne l’ont toujours pas prolongé (contrat jusqu’en juin 2019)...