> > Entretien avec... Eric Bauthéac : « Saint-Etienne, c’est un club qui me plait (...)

Entretien avec... Eric Bauthéac : « Saint-Etienne, c’est un club qui me plait »

Publié le :

Par :

Parmi les promus, Dijon surprend. Le club de la Côte d'Or propose un jeu alléchant, emmené notamment par Benjamin Corgnet et Eric Bauthéac. Pour Foot Mercato, le milieu offensif de 24 ans évoque son parcours, sa saison, et son avenir.

  • A+
  • A-
Eric Bauthéac se livre pour FM
Eric Bauthéac se livre pour FM
©Maxppp

Foot Mercato : Tout d’abord Eric, comment allez-vous ?

Eric Bauthéac : Et bien ça va très bien, merci.

FM : Pourriez-vous nous présenter votre histoire ?

EB : Je suis né en 1987, j’ai 24 ans. J’ai commencé à Pont Saint-Esprit, un petit club, avant de prendre la direction de Saint-Etienne à l’âge de 13 ans. J’ai fait toute ma formation là-bas, jusqu’à 20 ans. J’ai fait toutes les étapes jusqu’au groupe pro, mais je n’étais pas dans les petits papiers de l’entraîneur. Je suis donc parti à Cannes pour deux ans, et là c’est ma deuxième saison à Dijon.

FM : Comme vous l’avez dit, vous n’étiez pas dans les petits papiers de l’entraîneur à Saint-Etienne. Comment l’expliquez-vous ?

EB : À l’époque, il y avait Laurent Roussey et Ivan Hasek. Ivan Hasek m’aimait bien, il me voulait. Laurent Roussey, lui, ne m’aimait pas. Du coup, la saison d’après, c’est lui qui est resté. Il voulait quand même me faire signer un an car j’avais fait toute ma formation là-bas, j’avais fait de belles saisons, donc c’était pour me féliciter de ma formation. Mais je n’étais pas dans les papiers du coach, donc ça ne servait à rien car j’allais être au placard. L’objectif, c’était de jouer, j’ai donc suivi Patrice Carteron à Cannes.

FM : Était-ce difficile de voir que l’entraîneur ne comptait plus sur vous ?

EB : C’est peut-être un mal pou un bien aussi. J’ai pris un autre parcours. Ça m’a endurci, ça m’a fait mûrir, ça m’a fait grandir. J’ai connu plusieurs clubs, plusieurs destinations. Aucun regret. Si j’avais signé pro là-bas, je n’en serais peut-être pas là maintenant.

FM : Vous découvrez la Ligue 1 cette saison. Quel bilan faîtes-vous de cet exercice ?

EB : On est mal parti, parce qu’on était un peu trop respectueux des grosses équipes. On s’est pris quelques gifles, défensivement on s’est pris beaucoup de buts. Il fallait donc trouver une assise défensive, avec Meïté qui s’est pris huit matches de suspension en début de saison, ça nous a fait mal. Même si on marquait, on en prenait toujours un ou deux de plus. Mais là, ça fait deux-trois matches qu’on a retrouvé une assise défensive. C’est bien car on sait que devant, on peut marquer sur coups de pied arrêtés ou sur une accélération. Quand on ne prend pas de buts, on peut gagner.

FM : Vous avez gagné récemment contre Bordeaux et Nancy. De quoi retrouver de l’ambition...

EB : Exactement. Il reste trois matches avant la trêve, l’objectif était de prendre 20-23 points avant cette trêve, on en est à 17 points. Il reste quelques matches difficiles, puisqu’on va Lille, avant de recevoir Saint-Etienne et de se déplacer à Auxerre. On va essayer de prendre des points. Si on arrive entre 20 et 23 points, ce sera une bonne première partie de saison.

FM : À titre personnel, vous réalisez un bon début de saison. Êtes-vous surpris ?

EB : Je n’ai jamais douté de mes capacités, de mes qualités. Je suis un gagneur, j’ai toujours été comme ça. Je n’ai jamais douté. Chaque fois que je suis sur un terrain, je donne tout. Pour l’instant, ça me sourit, tant mieux. Il faut continuer comme ça.

FM : Comment voyez-vous votre avenir ? Passe-t-il obligatoirement par Dijon ?

EB : Le but de tout joueur, c’est de rester en Ligue 1. Là, je suis en fin de contrat au terme de la saison. Je suis libre. Je suis en négociations depuis un bon moment avec Dijon. Quelques clubs sont intéressés par mon profil. On réfléchit. Moi, je fais mes matches. Mon agent s’occupe de l’extra-sportif, des négociations. Je me concentre sur le terrain. Si je suis bon, les clubs seront là.

FM : Malgré tout, est-ce qu’une tendance se dégage entre un départ ou une prolongation ?

EB : Non. Je vis au jour le jour. J’essaye de faire ma saison et de maintenir Dijon. Maintenant, s’il faut voir vers d’autres horizons à la fin de la saison, je suis prêt. Pas de problème.

FM : Et si l’ASSE pointait le bout de son nez, pourriez-vous revenir dans le Chaudron ?

EB : Oui, ça me plairait. Depuis que je suis parti, tout a changé. Le souci venait surtout du coach. Le président m’aimait bien, au centre on m’aimait bien. Le coach est parti, donc ça me plairait bien. J’aime bien cette ville, ce stade, ces supporters. C’est un club qui me plait.

Fiches joueurs
Eric BauthéacE. Bauthéac12 Matches0 Buts
Fiches clubs
Saint-EtienneSaint-EtienneFRA
DijonDijonFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 23/10/2014, il est 03H38 et vous consultez la page : Entretien avec... Eric Bauthéac : « Saint-Etienne, c’est un club qui me plait »