Olivier Giroud a dû adorer la trêve internationale. L’attaquant international français de Chelsea a retrouvé les terrains et le chemin des filets tout d’abord contre l’Islande puis contre la Turquie. Pourtant, son temps de jeu en Angleterre n’est pas fameux, lui qui est derrière le jeune Tammy Abraham dans la hiérarchie des attaquants pour Frank Lampard. Alors forcément, cela ne satisfait pas celui qui compte seulement 100 petites minutes sur le pré depuis le début de la saison en Premier League.

« Je ne peux pas me contenter de ce que j’ai aujourd’hui à Chelsea. J’ai 33 ans, mais toujours des jambes, un profil qui va me permettre de jouer encore quelques années au foot. Je me sens bien physiquement. La priorité est de rester à Chelsea, mais si on m’oblige à faire un choix, je le ferai comme lorsque je suis parti d’Arsenal », avait expliqué l’ancien Gunner en zone mixte après le match nul des Bleus de Didier Deschamps contre la Turquie (1-1).

« Je veux qu’il reste ici »

Une situation délicate donc, mais qui est comprise par son entraîneur chez les Blues. Et ce dernier compte encore sur lui, visiblement. « J’ai eu une bonne conversation avec Oli avant son départ (pour le rassemblement des Bleus, ndlr) et je respecte toujours tous les joueurs, mais en particulier les joueurs de cet âge, de plus de trente ans. J’aime son professionnalisme. Il était très enthousiaste quand il m’a parlé. Après ses déclarations lorsqu’il était en France... Il a le droit ne pas être heureux et accepter de ne pas jouer. C’est ce que font les bons joueurs. Je pense, comme je l’ai dit à Oli, qu’il aura ses matches et aura une grande influence pour nous », a lâché Frank Lampard, des propos relayés par The Telegraph.

Alors, malgré ses belles paroles, il est peu probable que Giroud récupère la place d’un Tammy Abraham, enfant du club et qui réalise d’excellentes prestations (déjà huit buts en Premier League). « Pour le moment, à cause de la manière dont Tammy joue, il n’a pas eu de minutes, alors je me retrouverais volontiers avec Oli en janvier pour discuter. Mais c’est loin. Je veux qu’il reste ici », a enfin conclu l’ancien milieu de terrain des Blues aujourd’hui passé sur le banc.

- Olivier Giroud met la pression sur Chelsea