Manchester City est un club qui a l’habitude de donner sa chance aux jeunes. Mais force est de constater que certains dossiers ont été plutôt mal gérés par Txiki Begiristain et ses hommes. C’est le cas de Jadon Sancho, parti au Borussia Domrtund où il est déjà considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs du championnat allemand, mais aussi de Brahim Diaz. Les négociations pour faire prolonger le jeune Espagnol ont échoué, et celui ci, en fin de contrat en juin, s’en est allé à Madrid contre un montant environnant les 17 millions d’euros. Une bonne opération financière sur le papier pour l’instant, mais dont les Citizens risquent de se mordre les doigts si le milieu offensif de 19 ans explose et affiche une valeur dépassant largement cette somme.

Surtout, les Mancuniens ont perdu un espoir qu’ils avaient poli et qui a rejoint un club qui est, théoriquement, un rival en vue de la victoire en Ligue des Champions, objectif des deux formations. Pep Guardiola l’a mauvaise, forcément. « Je ne veux pas de joueurs qui ne veulent pas être ici. Avec Brahim, on a fait pareil que pour Phil Foden et Jadon Sancho. Ce sont des joueurs importants donc nous on a fait ce qu’on a pu, mais seul Phil a décidé de rester. Mais c’est clair qu’aller au Real Madrid ce n’est pas un mauvais choix », a ainsi lancé le tacticien skyblue en conférence de presse.

Guardiola dénonce la précocité de certains jeunes

« J’espère qu’il pourra profiter des minutes qu’il veut là-bas et qu’il n’a pas pu avoir récemment pour beaucoup de raisons. Les jeunes gagnent leurs opportunités sur le terrain, mais regarde les grands clubs... Combien de jeunes ont-ils dans leur effectif ? Aujourd’hui, il y a des gens de 16 ou 17 ans qui veulent une place en équipe première et jouer 40 matchs. Et ça c’est très compliqué. Regardez David Silva, il a dû être prêté plusieurs fois et il a appris à se faire une place dans une équipe première (lorsqu’il avait été prêté à Eibar par Valence, NDLR). Ce qu’on veut et qu’on propose, c’est qu’ils soient avec nous, qu’ils s’entraînent, se forment et gagnent leur opportunité. Je souhaite le meilleur à Brahim, c’est un bon gars », a ajouté l’ancien du FC Barcelone.

Il faut dire qu’à Manchester, Brahim Diaz n’a eu que très peu de temps de jeu au total. Trois apparitions cette saison seulement, toutes trois en Coupe de la Ligue, et aucune en championnat ou en Ligue des Champions. Et même s’il arrive dans un effectif plutôt fourni, surtout à son poste, l’ancien de Malaga tombe plutôt bien puisque plusieurs joueurs de l’effectif madrilène comme Marco Asensio ou Gareth Bale sont actuellement indisponibles. Reste donc à voir s’il pourra jouer mercredi face à Leganés en Coupe du Roi. L’occasion de marquer des points d’entrée...