Lorsqu’il a pris les commandes de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer a trouvé une formation au fond du trou. Secouées par José Mourinho, les stars du club anglais affichaient un niveau de jeu plus que faible. Paul Pogba ne cessait de se prendre la tête avec le Special One, Alexis Sanchez ne jouait presque plus et Romelu Lukaku était au coeur de critiques liées à un surpoids. Un triste constat face auquel Solskjaer a décidé de réagir en envoyant un message public à certaines de ses stars.

« Mes discussions avec Anthony, Rom, Alexis, je suis là pour les aider à rester sur le bon chemin et, ensuite, c’est à eux de jouer sur le terrain. C’est à eux de faire la différence lorsqu’ils ont une opportunité, c’est le jeu pour les footballeurs de haut niveau, c’est à eux de jouer », avait déclaré le nouvel entraîneur des Red Devils le 28 décembre dernier. Et si Paul Pogba et Romelu ont su prendre en compte le message du Norvégien, la galère continue pour Sanchez.

Chaque but de Sanchez vaut une fortune

Victime d’un claquage en fin d’année et touché dès le début de 2019, le Chilien ne compte que deux matches à son actif sous l’ère Solskjaer (contre Newcastle en Premier League et face à Reading en FA Cup). De retour de blessure, l’ancien Gunner n’a pas pu s’exprimer comme il voulait. Mais regagner une place dans le onze type sera plus que compliqué. Marcus Rashford, Anthony Martial et Jesse Lingard ont désormais clairement les faveurs du nouveau patron de MU.

De quoi lui valoir les critiques de Daily Mail. Face à cet échec, le média anglais ne s’est pas privé de faire le ratio entre le rendement du Chilien et son coût. Avec avec seulement quatre buts au compteur depuis son arrivée l’an dernier, Sanchez et son salaire annuel d’environ 30 M€ coûtent 7,5 M€ par réalisation. Une critique récurrente quand un joueur offensif recruté à prix d’or peine face au but. Tout cela sans parler des 80 000€ perçus à chaque fois qu’il démarre un match.