En ouverture de cette 17e journée de Premier League, le deuxième du classement, Manchester City, recevait à l’Etihad Stadium le septième, Everton, pour tenter de retrouver, du moins provisoirement, la place de leader de championnat devant Liverpool. De leur côté, les Toffees pouvaient devancer Manchester United en cas de victoire. Pour cette rencontre, Pep Guardiola optait pour un 4-3-3 classique. Aymeric Laporte était aligné en défense, et Leroy Sané, Riyad Mahrez et Gabriel Jesus occupaient le front de l’attaque. Quant à Marco Silva, il choisissait un 3-4-3, avec Kurt Zouma dans la défense à trois, Lucas Digne sur le côté gauche et Dominic Calvert-Lewin en ailier droit, en lieu et place de Theo Walcott. Et c’était lui qui se mettait le premier en évidence dans cette rencontre, d’une belle frappe croisée à l’entrée de la surface, bien détournée par Ederson (3e). Les visiteurs pressaient bien leurs adversaires, qui mettaient pourtant beaucoup de vitesse dans leurs phases de jeu. Néanmoins, ils multipliaient les déchets techniques .

Le match montait en intensité. Everton, bien en bloc, se présentait à nouveau devant le but d’Ederson : Digne centrait pour Richarlison, mais la volée du Brésilien passait nettement au-dessus des cages (15e). Malgré la domination des Skyblues, ce sont les Toffees qui étaient les plus dangereux. Les locaux réagissaient par l’intermédiaire de Fabian Delph, dont le tir puissant en dehors de la surface ne passait pas très loin de la barre de Jordan Pickford (20e). Ce dernier doit s’employer quelques secondes plus tard, Michael Keane détournant un centre d’Ilkay Gündogan (21e). Dans la foulée, une mauvaise relance de Yerry Mina permettait à Sané de servir Gabriel Jesus, qui ouvrait le score en glissant le ballon sous le gardien (1-0, 22e). City dominait de plus en plus, ne laissant plus le ballon à l’adversaire. Delph centrait pour la tête de Laporte, mais le Français ne cadrait pas (30e). On tentait de réagir côté Blues, le centre tendu de Bernard était repoussé des poings par Ederson (33e).

Manchester City n’a pas tremblé

La fin du premier acte était compliquée pour les joueurs de Marco Silva, qui subissaient toujours. Pickford devait même s’employer sur la frappe à bout portant de Mahrez (40e). Gabriel Jesus croyait inscrire un doublé deux minutes plus tard, mais il était signalé hors-jeu (42e). Les Skyblues rejoignaient les vestiaires avec cette avance d’un but, dans un match totalement maîtrisé. De retour sur la pelouse, les hommes de Pep Guardiola continuaient sur leur bonne lancée. Fernandinho s’essayait lui aussi à la frappe, très vite contrée par un défenseur (47e). Trois minutes plus tard, Gabriel Jesus faisait bien le break cette fois-ci, grâce à une belle tête sous la barre, à la suite d’un nouveau centre de Sané (2-0, 50e). Pour relancer les siens, Marco Silva lançait Walcott et Ademola Lookman, à la place de Séamus Coleman et Bernard (57e). Mais City dominait largement les débats et n’est pas inquiété par un Everton en manque de solutions. Gündogan, en bout de course, tentait de dévier le cuir, sans succès (62e). Mais les Toffees reprenaient espoir quelques instants après : Calvert-Lewin réduisait le score de la tête grâce à un bon service de Digne (2-1, 65e).

Cette réalisation semblait avoir remotivé le club de Liverpool, mais Raheem Sterling, qui a remplacé juste après le but adverse, douchait les espérances d’Everton et redonnait un avantage de deux buts à son équipe, encore de la tête (3-1, 69e). Richarlison (71e) et Walcott (74e) voulaient sonner la révolte, mais leurs frappes terminaient au-dessus. Pour le dernier quart d’heure, Kevin De Bruyne faisait son retour sur les pelouses anglaises en remplaçant Mahrez (75e). Les Skyblues continuaient de construire tranquillement, sans se précipiter vers l’avant. Mais ce sont les visiteurs qui se présentaient encore devant le but d’Ederson, qui se détendait bien pour capter la talonnade acrobatique de Calvert-Lewin (84e). La fin de partie était un peu houleuse, les Toffees étant un peu frustrés. Le score en restait là. Victoire 3 buts à 1 de Manchester City, qui n’a pas tremblé aujourd’hui. Everton restait septième. Les Mancuniens décrochaient, eux, leur quatorzième victoire de la saison et reprenaient le leadership de Premier League, deux points devant Liverpool. Mais les Reds comptent un match en moins et affronteront Manchester United demain (17h, à suivre en direct sur notre site), pour reprendre la première place.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10